Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Protection des ânes à Nouna: l’Association pour la protection des animaux fait le plaidoyer

25/01/2018
301

Protection des ânes à Nouna

 

L’Association pour la protection des animaux fait le plaidoyer

 

 

L’Association pour la protection des animaux (APA) a organisé un atelier d’information et de sensibilisation sur le phénomène de l’abattage des ânes, le mercredi 24 janvier 2018 à Nouna. L’objectif est de renforcer les connaissances des acteurs de terrain.

 

 

L’Association pour la protection des animaux (APA) au Burkina Faso, en collaboration avec le service régional des ressources animales et halieutiques de la Boucle du Mouhoun, a initié une journée de sensibilisation sur la promotion et la protection du bien-être des animaux dans la province de la Kossi. La rencontre a eu lieu le mercredi 24 janvier 2018 sous le thème : « Mobilisation communautaire et plaidoyer contre l’abattage des ânes au Burkina Faso ». La session a regroupé une quarantaine de participants concernés par le sujet. Elle avait pour objectif, de contribuer au renforcement des connaissances et à l’ouverture d’un dialogue entre acteurs du domaine. Au cours des travaux, les participants ont pu se familiariser et maitriser le contenu du décret portant réglementation de l’abattage et l’exportation des asins, des camelins et des équins, et de leurs produits au Burkina Faso. La rencontre a permis d’améliorer leurs connaissances sur le bien-être et la prise en charge des équidés, et d’interpeller les autorités administratives, coutumières et religieuses sur le phénomène pour leur plus grande implication. Selon les statistiques présentées par le Dr Adama Maïga, le Burkina Faso en termes d’exportation, est passé de 1000 peaux au premier trimestre de 2015 à plus de 18 000 peaux au quatrième trimestre. L’exportation s’est intensifiée en 2016 avec 64 951 peaux d’ânes en six mois, a-t-il dit. Ce qui confirme une surexploitation de l’espèce, selon les services vétérinaires du pays. Pour la présidente de l’APA, Juliette Ayinabom, l’atelier de Nouna est le premier d’une série d’activités programmées à travers le pays, en vue de susciter une réelle prise de conscience communautaire autour de la promotion du droit des animaux. Le haut-commissaire Alfred Ouaré, a félicité les membres de l’Association qui a choisi la Kossi pour abriter sa toute première activité. La province de la Kossi qui s’est négativement illustrée dans l’abattage massif et clandestin des ânes ces dernières années, se révèle encore comme un centre de collecte important de peaux d’ânes du pays, selon les organisateurs.

 

Daouda KONATE

AIB/Kossi