Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Accès à l’eau potable à Gaoua :la Ligue des consommateurs pose le débat

25/01/2018
283

Accès à l’eau potable à Gaoua

 

 La Ligue des consommateurs pose le débat

 

La Ligue des consommateurs du Burkina a organisé un débat public sur l’accès à l’eau et à la qualité, le samedi 13 janvier 2018 à Gaoua.  La rencontre a réuni les couches sociales de la commune.

 

 

Les différents acteurs de la commune de Gaoua se sont retrouvés autour d’un débat pour faire le point de l’accès et de la qualité de l’eau fournie aux consommateurs de cette commune, le samedi 13 janvier 2018. Pour certains, cela relève du passé, au regard des réalisations faites dans le cadre des festivités du 11 décembre dans la ville. Pour d’autres, la problématique demeure. C’est ce qui ressort du débat tenu entre consommateurs, l’ONEA et les autorités régionales en charge de la question de l’eau au Sud-Ouest. Plusieurs panelistes ont fait des communications sur la question de l’eau aux participants issus de différentes couches socioprofessionnelles. Le premier communicateur, Hubert Pafagnam de la direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Sud-Ouest, a présenté la situation dans le milieu urbain de la région et rural. Selon lui, en milieu urbain, le taux d’accès en général est d’environ  de 71,4% de 2016. Il a précisé que pour la commune de Gaoua, le taux d’accès est de 69,6%, selon les estimations de 2016. En milieu rural, la région occupe le 6e rang, avec un taux d’accès de 13,46%. « La réalisation d’un certain nombre de barrages, notamment celui de Ouessa, viendra améliorer les résultats à l’accès », a-t-il conclu. Le deuxième paneliste, le directeur régional de l’ONEA de Bobo-Dioulasso, Moussa Semdé a parlé des différents investissements faits à la faveur des festivités du 11 décembre à Gaoua. De son avis, ces investissements s’élèvent à environ 900 millions de francs CFA. Malgré le renforcement des installations pour soulager les ménages, des problèmes persistent, selon le président de la Ligue des consommateurs du Poni, Sami Kambiré. Il a fait comprendre qu’après un sondage, certains clients se plaignent de la qualité de l’eau. En plus, il y a des ménages qui peuvent faire deux ou trois jours sans avoir de l’eau. Le modérateur du débat, le secrétaire national chargé de l’éducation et de la formation des consommateurs au sein de la Ligue nationale, Daniel Da Hien a rassuré les participants. Il a annoncé la tenue de concertations avec les plus hautes autorités du pays dans les jours à venir.

Evariste YODA