Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

L’Afrique en bref du mardi 23 janvier

23/01/2018
865

L'Afrique en bref du mardi 23 janvier

Afsud-musique

JOHANNESBURG - Légende sud-africaine du jazz et figure de la lutte contre l'apartheid, le trompettiste et chanteur Hugh Masekela est décédé mardi à l'âge de 78 ans, suscitant une pluie d'hommages pour saluer sa musique "intemporelle" et son engagement politique.

"C'est avec une immense tristesse que la famille de Ramapolo Hugh Masekela annonce son décès. Après une courageuse bataille contre un cancer de la prostate, il est décédé paisiblement à Johannesburg, entouré de ses proches", a annoncé sa famille.

Le président sud-africain Jacob Zuma a salué "un artiste de jazz, un trompettiste de légende, un défenseur de la culture et un vétéran de la lutte de libération" contre l'apartheid.

Nigeria-agriculture

KANO - Six agriculteurs ont été tuées le week-end dernier par des éleveurs nomades dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris mardi de source officielle, faisant suite à des dizaines de massacres intercommunautaires semblables ces dernières semaines.

"Un groupe d'éleveurs peuls a envahi Kikan, qui est un village habité des gens de l'ethnie bachama, tué trois personnes, fait beaucoup de blessés et volé des têtes de bétail".

AfSud-sécheresse

LE CAP - Les habitants du Cap, la deuxième ville d'Afrique du Sud, pourraient désormais se retrouver sans eau à compter du 12 avril, soit neuf jours plus tôt que prévu, en raison d'une très grave sécheresse, a annoncé mardi la municipalité.

Nigeria-droitshomme

ABUJA - La police nigériane a détenu brièvement mardi des militants qui manifestaient pour demander la libération des lycéennes de Chibok enlevées par le groupe islamiste Boko Haram en 2014, a affirmé une responsable du mouvement de soutien aux jeunes filles.

Liberia-gouvernement

MONROVIA - Le nouveau président du Liberia, l'ex-star du foot George Weah, a désigné les premiers membres de son gouvernement - uniquement des hommes et principalement des membres de son parti -, la diplomatie revenant à un proche de la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf.

Largement élu le 26 décembre et investi lundi à Monrovia, l'ancien attaquant de Monaco, du PSG et du Milan AC, 51 ans, a dans la foulée désigné ses premiers ministres, qui devront être confirmés par le Sénat, selon un communiqué de la présidence.

Egypte-élections

LE CAIRE - L'armée égyptienne a accusé mardi le général à la retraite Sami Anan d'avoir annoncé sa candidature à l'élection présidentielle illégalement, affirmant qu'il avait commis des "crimes", selon une vidéo publiée sur sa page officielle Facebook.

Tunisie-social

METLAOUI - Deux villes du bassin minier tunisien ont connu des tensions pour la troisième nuit consécutive suite à l'annonce des résultats d'un concours de recrutement de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), principal employeur dans la région.

A Mdhilla, dans le centre du pays, des jeunes ont bloqué une route et mis le feu à des pneus dans la nuit de lundi à mardi. Ils ont aussi installé des tentes dans divers endroits de la ville en prévision de sit-in, sous l'oeil de la police qui n'est pas intervenue, selon un correspondant de l'AFP sur place.

A Metlaoui, de légers heurts ont opposé des jeunes à des policiers, selon des témoins.

RDCongo-UE

BRUXELLES - L'UE a condamné mardi les "violences" des forces de l'ordre contre des manifestations pacifiques en République démocratique du Congo (RDC) qui ont fait au moins six morts et réclamé "des enquêtes judiciaires effectives afin que les responsables puissent en répondre devant la justice".

Au moins six personnes ont été tuées dimanche à Kinshasa lors de la dispersion par les forces de sécurité de marches organisées à la sortie des églises après la messe contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, à l'appel d'un collectif catholique, selon un bilan provisoire de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

RDCongo-manifestation

KINSHASA - La ministre congolaise des Droits humains a souhaité que les violences policières de dimanche à Kinshasa "soient punies" dans un entretien diffusé mardi par Radio France internationale (RFI) où elle ajoute "ne pas comprendre comment les forces de l'ordre décident d'ouvrir le feu".

Dans le même temps sur la télévision d’État congolaise, un porte-parole du gouvernement a salué le "comportement professionnel de la police" en rendant compte d'un conseil des ministres lundi en présence du président Joseph Kabila.

RDCongo-rébellion

BENI - La justice militaire congolaise a annoncé lundi qu'elle avait condamné à mort 66 personnes depuis l'ouverture en août 2016 d'un méga-procès pour des massacres de civils attribués à la milice ADF dans l'est de la République démocratique du Congo.

Commencé le 20 août 2016, le procès a pris fin samedi avec huit dernières condamnations à mort, qui ne devraient pas être appliquées, car la RDC a décrété un moratoire sur la peine capitale il y a 15 ans.

"Il y a eu 134 condamnations et 45 acquittements, 66 condamnés à la peine capitale, et 68 condamnés à des peines allant de deux à vingt ans de prison", a dit à l'AFP le greffe de la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu siégeant à Beni.

UE-fiscalité

BRUXELLES - Les 28 ministres des Finances de l'UE ont retiré huit pays de leur liste noire des paradis fiscaux, dont le Panama, lors d'une réunion mardi à Bruxelles.

"Huit pays (le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade) ont été retirés de la liste noire (...) après s'être engagés à remédier aux inquiétudes de l'UE".

Il ne reste par conséquent plus que 9 pays sur cette liste noire, adoptée le 5 décembre 2017, qui est la première dans l'histoire de l'Union européenne. Cette liste ne concerne que des juridictions situées hors de l'UE.

Les neuf pays toujours sur la liste noire sont Bahreïn, Guam, les Îles Marshall, la Namibie, les Palaos, Samoa, les Samoa américaines, Sainte Lucie ainsi que Trinidad et Tobago.

Maroc-Foot-WC-2026-MAR-sport

CASABLANCA - Le Maroc tout "entier" est "mobilisé" pour la candidature du royaume à l'organisation du Mondial-2026, a déclaré mardi le comité de candidature, en insistant sur sa dimension "africaine".

"Ce n'est pas une candidature de figurant, c'est une vraie candidature!" a lancé en conférence de presse le président du comité marocain, Moulay Hafid Elalamy.

"Nous allons mettre toute notre énergie, notre dossier est et sera irréprochable (...). Certains disent qu'on a pris du retard, mais nous sommes capables d'une +remontada+", a-t-il promis.

Le président de la Fédération royale marocaine (FRMF), Faouzi Lekjaa, a de son côté mis en exergue une "candidature pour tout le continent" africain.

(afp)