Burkina : les familles des victimes du putsch manqué dénoncent des déports en cascades / Dabadi Zoumbara du journal Le Pays remporte le super Galian 2018 / les ministres de la Défense des pays du G5-Sahel appellent à une "opérationnalisation" rapide de la Force conjointe / l'audience du putsch manqué renvoyée au 25 mai /
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

CHAN 2018 : les Etalons ont péché au niveau de la défense (entraineur congolais)

22/01/2018
1 381

CHAN 2018 : les Etalons ont péché au niveau de la défense (entraineur congolais)

Agadir, 21 Jan. 2018 (AIB) – Le coach des Diables rouges locaux du Congo, Barthélemy Ngatsongo a affirmé que son équipe a «profité judicieusement de la lourdeur défensive» des Etalons du Burkina, pour s’imposer samedi par 2 buts à zéro.

Les Diables rouges locaux du Congo ont battu samedi soir à Agadir les Etalons du Burkina Faso par 2 buts à 0 dans le groupe D et se qualifient pour les ¼ de finale du Championnat d’Afrique des nations de football Maroc 2018.

Les deux équipes se sont neutralisées à la première période sans marquer de but. Les Etalons locaux semblaient revenir des vestiaires gonflés à bloc mais l’occasion de but ratée par Roméo Boni (56e) a faibli les ardeurs des Burkinabè.

Les Congolais répliquent et trouvent le chemin des filets par Carof Bakoua (67e) de la tête avant que Georges Kader Bidimbou, entré en cours de jeu, ne double la mise (90+2) à la grande satisfaction de son coach Ngatsono.

«Nous avons étudié le jeu des Burkinabè. Ils avaient une lourdeur au niveau de la défense que nous avons exploité judicieusement. Je félicite mes joueurs pour cette performance », a dit le technicien congolais.

Le Congo se qualifie dans ce groupe D avec deux matchs pour autant de victoires. Le second ticket qualificatif pour les ¼ de finale est toujours discutable entre le Cameroun, le Burkina Faso et l’Angola. Un match nul suffirait aux Palancas Negras d’Angola pour accéder au second tour.

Agence d’Information du Burkina

Adam SALEMBERE, envoyé spécial au Maroc

Photo : Alexandre Le Grand ROUAMBA