Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Sport :c’est parti pour la coupe de l'unité

16/01/2018
1 301

Sport

C’est parti pour la coupe de l'unité

Tapoa, (AIB) - A l’ occasion du lancement des travaux de construction de la route Kantchari-Diapaga-Frontière du Bénin, placée sous le haut-patronage du président Roch Marc Christian Kaboré, des activités sportives ont été organisées à Diapaga le 19 décembre 2017. Parmi elles, la coupe de l’unité de Mathias Tankoano, conseiller spécial du Président du Faso. Cette coupe a été placée sous le thème : « Jeunesse et lutte contre les alcools frelatés ».

 

Cette compétition, qui va un mois durant opposer les équipes des huit communes que compte la Tapoa, vise à faire vivre le sport dans les communes. Cette opportunité a été offerte à ces jeunes pour cultiver l’esprit de fraternité et de solidarité à travers le sport. En levée de rideau, un match d’exhibition entre l’équipe de Kantchari et celle de Diapaga s’est soldé par un score nul et vierge. Le promoteur a remis à chaque équipe participante 2 ballons, un jeu de maillots et de l’argent. Dans la première décade de janvier 2018, les organisateurs entendent établir le règlement intérieur et le calendrier des matchs. En attendant, c’est une population très fière qui espère être gratifiée de beaux gestes durant la compétition.

Tous les intervenants ont été unanimes : le sport prépare à une vie saine, favorise le développement physique, mental et inculpe aux jeunes des valeurs sociales telles que l’autodiscipline, la solidarité, la tolérance, le fair-play et l’émulation sociale. C’est donc dire que l’enjeu ne doit pas détruire le jeu.

LIDO K. Boureima

AIB/Tapoa