Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Développement local : le PADEL présenté aux acteurs du Centre-Est

16/01/2018
696

Développement local

Le PADEL présenté aux acteurs du Centre-Est

Tenkodogo, (AIB) -  Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est, a abrité, le jeudi 30 novembre 2017, un atelier régional d’échanges et d’information sur le Programme d’appui au développement de l’économie locale (PADEL). L’objectif de cette rencontre était de présenter ce projet aux acteurs que sont les maires des communes de la région et les services techniques afin qu’ils soient au même niveau d’information.

Le Programme d’appui au développement de l’économie locale (PADEL) se positionne comme l’un des programmes majeurs dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) dont l’ambition est la transformation structurelle de l’économie burkinabè pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social. Il a pour objectif général de contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques des populations à la base et de lutter efficacement contre la pauvreté à travers la création de richesses locales notamment par la réalisation d’infrastructures socioéconomiques, afin de promouvoir le développement économique local.  D’un coût global estimé à 396 123 525 720 francs CFA, le financement est assuré par l’Etat à hauteur de 40%, les collectivités territoriales à 5% et les Partenaires techniques et financiers à 55%. Ce projet permettra d'optimiser l'investissement public et privé et de concentrer les efforts sur les potentialités de chaque région pour bâtir des économies locales dynamiques, prospères et inclusives au Burkina Faso. Il vise entre autres à développer les filières porteuses d’emplois dans les collectivités en vue de soutenir l’économie locale ; fournir des services énergétiques modernes et des infrastructures socioéconomiques de base aux populations et aux collectivités territoriales ; renforcer la protection sociale et la résilience des ménages vulnérables et enfin développer des services financiers adaptés, inclusifs et accessibles pour soutenir l’économie locale. La mise en œuvre du PADEL sur le terrain se fera à travers 4 composantes interdépendantes. Il s’agit entre autres de la composante 1 : le développement des filières économiques porteuses et la transformation des unités de production informelles; la composante 2 : le développement des services énergétiques modernes et d’infrastructures socioéconomiques de base; la composante 3 : la protection sociale et l’inclusion des ménages vulnérables dans le circuit économique et la composante 4 : la promotion de l’inclusion financière et sociale des populations. C’est pour mettre les acteurs que sont les maires des communes et les services techniques au même niveau d’information sur le démarrage des activités dans  la célérité en 2018 au Centre-Est que se tient cet atelier. Son objectif est de présenter le PADEL ; échanger sur le contenu et le mécanisme de mise en œuvre du PADEL et recueillir leurs attentes en vue de les prendre en compte dans les ateliers provinciaux prévus à cet effet. «Suite à l’interpellation des présidents des collectivités, le gouvernement a mis en œuvre le PADEL qui doit intervenir dans notre région. Il s’agit d’un processus vers la promotion de l’économie locale dans la mesure où des appuis intéressants seront apportés aux collectivités territoriales et nous sommes convaincus que ce projet va beaucoup concourir à lutter contre la pauvreté de la population locale à la base», a relevé Antoine Ouédraogo. Le gouverneur Ouédraogo a interpellé les présidents des Collectivités territoriales (CT) pour que les projets soient véritablement réfléchis et conformes aux orientations du projet pour permettre d’atteindre les objectifs visés. Le directeur du développement local régional à la Direction générale du développement territorial (DGDT), direction en charge de la mise en œuvre du PADEL, Charles Dala, a indiqué que c’est pour lutter efficacement contre le phénomène de pauvreté, qu’il a été décidé d’aller sur une base qui est de permettre aux populations de créer de la richesse au niveau local, par des activités génératrices de revenus, afin de contribuer au développement de leur région en payant leurs impôts, afin d’améliorer l’assiette fiscale des communes afin de pouvoir se prendre en charge pour assoir le développement économique local durable à la fin du projet. Le directeur régional de l’économie et de la planification du Centre-Est, Mahamdou Kaboré, a aussi rassuré que ce programme mettra à la disposition de la jeunesse et les femmes un certain nombre d’opportunités afin de les amener à s’épanouir.

Bougnan NAON