Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Diplomatie :le Mali ouvre un consulat à Bobo-Dioulasso

16/01/2018
541

Diplomatie

 

Le Mali ouvre un consulat à Bobo-Dioulasso  

L’ambassadeur de la République du Mali au Burkina Faso, Amadou Soulalé a procédé, le samedi 13 janvier 2018, à l’installation officielle du consul honoraire de son pays à Bobo-Dioulasso, Sékou Yattabaré.

 

Bobo-Dioulasso abrite désormais un consulat honoraire du Mali, situé au secteur n°22, route du plateau de Yéguéré près de la pharmacie Vitalis. La circonscription consulaire couvre les localités de Bobo-Dioulasso, Banfora et Orodara, où la communauté malienne est  estimée à 30 000 personnes. La cérémonie d’installation du consul honoraire du Mali dans ses fonctions a eu lieu le samedi 13 janvier 2018 dans la cité de Sya, sous le patronage de l’ambassadeur du Mali au Burkina Faso, Amadou Soulalé. Celui-ci s’est réjoui de l’ouverture de ce consulat honoraire qui, selon lui est un relai pour l’ambassade afin de faciliter l’accès des ressortissants maliens de la zone aux documents consulaires, notamment les documents d’état civil, cela en relation avec l’ambassade du Mali à Ouagadougou. De son avis, l’ouverture de cette représentation diplomatique contribuera à redynamiser la coopération entre le Mali et le Burkina Faso. Le diplomate malien a saisi l’occasion pour inviter le nouveau consul à défendre les intérêts moraux et matériels de ses compatriotes, sans distinction de religion, d’ethnie ou d’appartenance politique ou régionale. Pour réussir sa mission, Sékou Yattabaré pourra compter sur le soutien des autorités maliennes, a laissé entendre l’ambassadeur Amadou Soulalé. Le consul honoraire, Sékou Yattabaré pour sa part, a traduit sa reconnaissance aux autorités pour la confiance placée en lui. « L’ouverture de ce poste consulaire vise à rapprocher l’administration des administrés, et à offrir un cadre de rencontre, d’échanges et d’informations entre Maliens, raffermissant ainsi les liens de solidarité et de patriotisme », a-t-il fait savoir. Afin que ce nouveau consulat puisse bien fonctionner, il a sollicité le soutien  des ressortissants maliens.

Boudayinga J-M THIENON