Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Peinture :Moustapha Sanou expose son savoir-faire à Orodara

15/01/2018
1 307

Peinture

 

Moustapha Sanou expose son savoir-faire à Orodara

 

Une exposition artistique s’est tenue du 23 au 30 décembre 2017 à Orodara. L’initiative est de l’artiste-peintre Moustapha Sanou dit Anou, avec le soutien financier du Bureau burkinabé des droits d’auteurs (BBDA).

 

 

C’est une première dans la cité du verger de voir une exposition d’art. En effet, durant une semaine, les populations de la commune urbaine de Orodara ont pu découvrir le savoir-faire du jeune artiste-peintre, Moustapha Sanou allias Anou. L’exposition a eu pour cadre, les locaux du Motel de Orodara. Natif de Bobo-Dioulasso, Anou est un artiste-peintre plein de talent. Selon lui, son amour pour l’art est une histoire d’enfance.  Et d’ajouter : « Je suis né dans une famille d’artistes. C’est pourquoi, j’ai aimé ce métier ». Depuis sa tendre enfance, a-t-il confié, il aimait beaucoup dessiner. C’est ainsi qu’au fil des années, il a décidé de renforcer ses capacités, en allant s’inscrire à l’Ecole des beaux arts à Abidjan, pour une année de formation. A Orodara, l’exposition n’était pas focalisée sur une thématique, car il s’est agi d’une exposition libre, parlant de plusieurs thèmes relatifs  à  l’éducation, à la migration et à l’incivisme. A  travers  les différents tableaux, on voit des figuratifs, des semi-figuratifs et des abstraits. Pour une première exposition à Orodara, l’artiste s’en réjoui, même si le public n’a pas trop répondu à l’invitation. Ce même sentiment est partagé par Ilassa Salgo, un technicien des musées qui  a accompagné l’artiste dans la réalisation de ce projet d’exposition. Par ailleurs, M. Salgo a remercié tous les partenaires, notamment le Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) dont l’appui financier a permis la réalisation de cette exposition qui  s’est déroulée du 23 au 30 décembre 2017. Après Orodara, une autre exposition était prévue à Bobo-Dioulasso, dans la semaine allant du 6 au 13 janvier 2018.

                                                                            

Apollinaire KAM

                                                                               AIB/ Kénédougou