Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

La Principauté de Monaco offre un centre de formation polyvalent au Burkina

12/01/2018
449

Burkina Faso-Coopération-Principauté de Monaco

La Principauté de Monaco offre un centre de formation polyvalent au Burkina

Loumbila, 12 janv. 2018 (AIB)-Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et le Prince Albert II de Monaco ont inauguré vendredi à Loumbila (23 kms de Ouagadougou), un centre de formation polyvalent, destiné à renforcer l’efficacité de la Croix rouge burkinabè dans l’assistance humanitaire.

«Le Centre est un important moyen mis à la disposition de la Croix rouge burkinabè pour optimiser son efficacité dans l’assistance humanitaire», a déclaré  vendredi à Loumbila Roch Marc Christian Kabore.

Le président du Faso s’exprimait à la cérémonie d’inauguration du centre polyvalent de la Croix rouge,  financé à hauteur de trois milliards de FCFA par la Principauté de Monaco.  

Bâti sur une superficie de 6,5 hectares, le centre comprend un pavillon central réalisé en containers R+3,-disposant d’un restaurant/bar-, d’une salle de réunion/formation de 160 places modulables et de 19 chambres dont 3 suites entièrement équipées.

Il comprend également 48 chambres bungalows entièrement équipées, d’un espace piscine/centre de sauvetage aquatique (avec restaurant/bar), qui permettra de sensibiliser enfants et adultes aux risques liés au milieu aquatique, d’un champ photovoltaïque de 56 kWh et de forages hydrauliques.

On y trouve aussi, une zone de maraichage grâce à un partenariat avec l’ONG TAMAT sur un espace d’environ 1 hectare de terrain situé dans l’enceinte du centre, d’une zone sportive permettant une parfaite intégration communautaire et environnementale des infrastructures.

Le président de la Croix-Rouge du Burkina, Denis Bakyono a salué les bonnes volontés qui ont œuvré à réunir les ressources nécessaires pour l’aboutissement du projet, notamment Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco.

«L’objectif recherché en définitive, c’est de renforcer la capacité d’intervention de la Croix-Rouge burkinabè en générant des ressources à même de lui permettre de financer des projets humanitaires et faire face aux nombreux défis qui se présentent à elle» a-t-il affirmé. 

Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco a déclaré que ce centre s’inscrit dans l’histoire de la Croix-Rouge monégaste qui célèbre cette année, ses 70 ans d’existence et sera le témoignage de son activité internationale.

«Nous voulons que ce centre soit un succès qui puisse servir d’exemple et qu’il soit repiqué ailleurs » a-t-il déclaré. Selon celui, la Croix-Rouge burkinabè a la grande responsabilité de le faire fonctionner.

Le centre de formation polyvalent permettra de renforcer le tissu économique local et national grâce aux emplois directs et indirects, au tourisme, au sport, à la culture maraichère, choses dont se réjoui le maire de Loumbila Paul Taryam Ilboudo.

Pour ce dernier, ce projet va offrir aux organisations de producteurs et productrices maraichers, une activité de subsistance grâce à la production de légumes bio dont une partie sera achetée par le complexe et l’autre sera commercialisée sur une plate-forme de vente.

Dans la même journée, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et le Président du Faso ont procédé dans la zone industrielle de Kossodo, à Ouagadougou, au lancement des activités de la maïserie Agroserv.

La société Agroserv Industrie SA est une entreprise agro-industrielle en développement, intervenant dans la filière maïs et disposant actuellement d’une capacité de transformation  de 100 tonnes de maïs par jour.

Elle a été créée à l’initiative de Siaka Sanon avec pour mission de fournir des débouchés aux petits et moyens producteurs au Burkina Faso en mettant sur le marchés de l’alimentation humaine et animale, des produits transformés à haute valeur ajoutée. 

Agence d’Information du Burkina

wis/ata