Un incendie dont l'origine reste inconnue (pour le moment) s'est déclenché au centre médical de Kongoussi, province du Bam, ce lundi en début de soirée,  faisant des dégâts matériels (correspondant AIB)  // Le Burkina commémore, ce 19 août 2018, le premier anniversaire du décès de Salifou Diallo, ex-président de l'Assemblée nationale // L'activiste franco-béninois, Kémi Séba, à Ouagadougou du 20 au 26 août 2018 (Fasozine.com) //L’attaquant des Etalons, Jonathan Pitroipa  rejoint Paris football club, en ligue 2 française pour une saison //

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Système éducatif :les acteurs font le point des difficultés

11/01/2018
663

Système éducatif

Les acteurs font le point des difficultés

Koudougou, (AIB) - Le Cadre unitaire d’action (CUA) a organisé, le lundi 19 décembre 2017 à Koudougou, à la faveur du Présimètre du Groupe d’études et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social (GERDDES), une rencontre d’échanges entre la Direction des ressources transférées de la mairie de Koudougou et les acteurs de l’éducation primaire et post-primaire. Cette rencontre a permis à la mairie de faire l’état des lieux de l’éducation dans la commune et aux acteurs de poser leurs préoccupations afin de permettre une intervention ciblée.

Dans le cadre de la décentralisation qui est en marche depuis 2011, le Burkina Faso a transféré des compétences et des ressources aux collectivités territoriales. Dans cette dynamique, au niveau de l’éducation, le préscolaire, le primaire et de post-primaire ont été reversés aux communes et c’est la Direction des ressources transférées de la mairie qui a en charge la gestion de ces volets de l’éducation. Cette direction était face aux acteurs pour discuter des préoccupations de l’éducation dans la commune. Ce cadre d’échange est une initiative du Cadre unitaire d’action (CUA), qui regroupe plusieurs associations qui gravitent autour du système éducatif, afin de mieux interpeler et agir dans la commune de Koudougou. 

Cette rencontre a permis, d’une part, à la mairie de présenter le service des ressources transférées, le bilan de la mise en œuvre de ses activités dans la commune depuis son instauration et, d’autre part, aux participants de poser les problèmes afin d’aboutir à des pistes de solutions allant dans le sens de l’amélioration et de l’effectivité du transfert des ressources dans de bonnes conditions. A terme, le CUA disposera d’un document afin de faire le plaidoyer auprès des structures compétentes de l’Etat pour que les problèmes dans le domaine éducatif soient résorbés pour le bien-être des élèves. « A la fin des échanges, on a retenu les problèmes clés et le Cadre unitaire d’action pourra faire un plaidoyer dans l’optique d’interpeller les autorités pour qu’ensemble, on puisse trouver des solutions à ces goulots d’étranglement », a dit Ismaël Kinda, président du CUA de la commune de Koudougou. 

En présence de l’ensemble des acteurs de l’éducation dans la commune de Koudougou, Issouf Zio, directeur des matières transférées de la mairie de Koudougou, a donné l’état des lieux du système éducatif au niveau de la commune, les difficultés rencontrées dans le domaine de l’éducation et les perspectives. De cette communication et des échanges, on peut retenir en substance que même si les résultats sont relativement bons, des problèmes liés à la mauvaise répartition des enseignants et des salles de classe, l’état défectueux des écoles, l’insuffisance et l’arrivée tardive de la dotation en vivres et en fournitures scolaires et enfin les transferts des ressources encore nonchalants dans le préscolaire et le post-primaire subsistent. C’est pourquoi, d’un commun accord, les participants ont suggéré le renforcement des cadres de concertation, la réhabilitation et l’équipement des écoles en ayant un regard aiguisé sur la question des enseignants. Ils ont conclu en lançant que tous les acteurs devraient avoir un regard sur les questions éducatives pour permettre l’épanouissement des élèves et des enfants qui sont les leurs.

François KABORE