Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Gouvernance locale : relever les défis du développement avec les OSC

11/01/2018
145

Gouvernance locale

Relever les défis du développement avec les OSC

Gourcy, (AIB) - Les organisations de la société civile ont été reçues par le haut-commissaire de la province du Zondoma, Ouo Abibata Bamouni/Traoré. Cette rencontre, tenue dans la salle de réunion du haut-commissariat, s’inscrit dans le cadre des prises de contact initiées par les nouvelles autorités provinciales.

« Nous sommes là pour servir et pour cela, nous avons besoin de la contribution de tout le monde ». C’est en ces termes que le premier responsable de la province a introduit la rencontre qui, selon elle, se veut être une prise de contact avec les acteurs de développement dont la collaboration est déterminante pour la réussite de sa mission. Avant de passer la parole à leurs invités, le haut-commissaire et son secrétaire général, Tarwendé Juste Ouédraogo, ont exprimé leur disponibilité à accompagner les partenaires au développement pour la construction de la province dans « le respect mutuel et dans le respect des textes en vigueur ». Unanimement, ceux-ci ont salué l’initiation des autorités. Pour certains, c’est une première et de telles rencontres sont à pérenniser à leurs yeux car, diront-t-ils, par le dialogue et la concertation, tous les problèmes sont surmontables. « Quand vous respectez un enfant, il vous répond par une admiration et un plus grand respect », a relevé un responsable syndical pour exprimer sa satisfaction pour cette nouvelle approche des dirigeants locaux qui, à l’en croire, tranche avec une certaine opinion qui veut que les autorités et les partenaires sociaux se regardent en chiens de faïence. « Ce que l’on ne peut obtenir par la force, on l’acquiert facilement par les relations humaines », a renchéri le représentant des retraités qui a traduit par ailleurs l’engagement de tous les partenaires à accompagner les représentants du gouvernement dans la province pour la réalisation des missions à eux assignées. Les questions relatives à la situation actuelle dans le secteur de l’éducation et la sécurité du pays se sont invitées aux échanges. A ce propos, un appel a été lancé à chaque citoyen et à chaque partie afin que chacun joue pleinement sa partition pour le retour à l’ordre normal. « Mes portes resteront ouvertes à tous », a conclu madame le haut-commissaire, Ouo Abibata Bamouni, visiblement satisfaite de la participation à cette rencontre qui est la dernière étape des visites de courtoisie qu’elle a entreprises depuis son installation le 3 octobre 2017 et qui l’ont conduite dans tous les services techniques et chez des personnes ressources aussi bien dans la ville de Gourcy que dans les quatre autres communes de la province.

 Aziz KIEMDE

 (Collaborateur)