Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Commune de Nagréongo : le guérisseur Saïdou Bikienga bénit 4 026 enfants

11/01/2018
436

Commune de Nagréongo

Le guérisseur Saïdou Bikienga bénit 4 026 enfants

Ziniaré, (AIB) - La cérémonie annuelle de bénédiction d'enfants par le guérisseur Saïdou Bikienga s'est déroulée le dimanche 17 décembre 2017 à Nagréonkoudgo, dans la commune de Nagréongo. Cette cérémonie avait pour objectif de présenter les enfants que des couples ont obtenus grâce aux soins de Saïdou Bikienga. C'était sous la présidence de Nana Fatoumata Benon/Yatassaye, gouverneure de la région du Plateau central.

La naissance d'un enfant apporte la joie dans le couple et dans la famille. Cependant, plusieurs couples rencontrent des difficultés de procréation. Et ce sont les femmes qui sont les plus meurtries dans cette situation car elles sont souvent accusées de stérilité. Cela entraîne souvent l'infidélité ou le divorce au sein de certains couples. Heureusement, elles sont nombreuses, ces femmes qui ont trouvé le bonheur de la maternité grâce aux soins du guérisseur El hadj Saïdou Bikienga. Pour exprimer leur reconnaissance à Dieu et au guérisseur, les géniteurs reviennent présenter leurs progénitures à ce dernier afin de recevoir ses bénédictions. Cette tradition a encore été respectée cette année. La cérémonie a eu lieu en présence des autorités locales et des patients venus de l'intérieur et de l'extérieur du Burkina Faso. Au cours de cette cérémonie de bénédiction, Naba Kango, chef du canton de Nagréongo, et le maire de la commune ont exhorté les parents à assurer une bonne éducation à leurs enfants.

 Pour Naba Kango, « le guérisseur a joué sa partition et vos prières ont été exaucées. Maintenant que vous avez vos enfants, il vous revient d'assurer leur bonne éducation en évitant de les envoyer sur les sites d'orpaillage ou de les abandonner à leur propre sort ». Au regard des efforts de développement consentis par le guérisseur, Me Herbé Kaboré, maire de la commune, a demandé ceci : « Je vous invite à apporter un soutien à El hadj Bikienga car au regard du nombre de personnes qu'il reçoit, il a besoin d'infrastructures pour les accueillir et de vivres pour leur alimentation ». Après avoir rendu un hommage aux autorités politiques et coutumières, El hadj Saïdou Bikienga a d'abord demandé la paix et la prospérité pour le Burkina. Il a ensuite invité les croyants à prier pour notre cher pays et pour le peuple. Tout en souhaitant la joie et la prospérité aux invités, le guérisseur a rappelé que« cela fait près de 44 ans que Dieu m'a confié cette lourde charge de soulager les hommes et les femmes. Aujourd'hui, grâce au Tout-Puissant, ce sont au total 140 004 enfants qui font le bonheur de milliers de couples et de familles. Et c'est depuis 29 ans que cette journée de bénédiction des enfants a été instituée. Je rends grâce à Dieu pour ses faveurs et je vous confie ces enfants ».

La porte-parole des enfants a demandé aux autorités de soutenir « leur père » en infrastructures et dans le domaine de la sécurité. Nana Fatoumata Benon/Yatassaye, gouverneure de la région, a salué le guérisseur pour son engagement pour le bien-être des enfants et pour la santé des populations. Tout en félicitant les parents, Mme Benon a rassuré les enfants que « je ne peux pas vous garantir d'être la tante parfaite, mais je vous assure que je ferai de mon mieux pour vous accompagner dans votre vie d'enfance, d'adolescence puis d'homme et de femme. Je ferai de mon mieux pour vous soutenir en prières pour que le Seigneur jette sur vous et sur toutes vos familles son regard bienveillant ». A celles en quête de maternité, le gouverneur a demandé à Dieu de les gratifier d'enfants bénis. Cette cérémonie de bénédiction d'enfants a pris fin par une remise de vivres et de cadeaux et par une séance de guérison de malades.

Abdias Cyprien SAWADOGO