Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Collectivités territoriales : les membres du comité de contrôle citoyen du budget formés à Ziniaré

11/01/2018
407

Collectivités territoriales

Les membres du comité de contrôle citoyen du budget formés à Ziniaré

Ziniaré, (AIB) - Le Centre d'information, de formation et d'études sur le budget (CIFOEB) a organisé, les 12 et 13 décembre 2017 à Ziniaré, une session de formation. Cette session avait pour objectif de renforcer les capacités des membres du comité de contrôle citoyen du budget sur le processus budgétaire et le transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales.

Dans le cadre du processus de décentralisation, les textes autorisent le contrôle du citoyen des politiques publiques et obligent les dirigeants à rendre compte de leur gestion. Cette obligation de redevabilité ne sera pas possible tant que le citoyen ne prendra pas lui-même connaissance de ses droits et ainsi y contraindre les autorités à cet exercice. Ainsi, l'implication et la participation effectives des populations à la gestion et au suivi budgétaire demeurent un défi à relever dans le processus de décentralisation. Cependant, la plupart des citoyens ne mesurent pas le sens et la portée de cette obligation en matière de transparence dans la gestion des affaires locales. C'est pourquoi, en vue de promouvoir la bonne gouvernance économique et financière, le CIFOEB a mis en place des Comités de contrôle citoyen du budget (CCCB) dans six chefs-lieux de région du Burkina. Pour permettre à ces comités de mieux s'impliquer dans la gestion des ressources allouées à leurs communes, le renforcement de leurs capacités était nécessaire. C'est dans cette dynamique que le CIFOEB a organisé cette session de formation sur « Le processus budgétaire et le cadre légal d'implication des OSC » et sur « Le transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales ».Les objectifs visés par cette session de formation étaient de permettre aux membres du CCCB de comprendre le processus d'élaboration, d'approbation et d'exécution du budget, connaître le cadre légal d'intervention des Organisations de la société civile (OSC), avoir une meilleure connaissance du processus de transfert des compétences et des ressources aux collectivités et le rôle de chaque acteur dans ce processus et de gestion.

La formation de deux jours a porté sur les deux modules à savoir : « Le processus budgétaire et le cadre légal d'implication des organisations de la société civile » et « Le transfert des compétences et des ressources aux collectivités territoriales ». Cette session de formation animée par Yoropo Abdoul Dembélé a permis aux participants de mieux comprendre les principes du processus budgétaire des collectivités, s'approprier les textes et les principes de base des transferts de compétences et de ressources aux collectivités. Elle a également permis aux participants de s'informer sur les compétences et les ressources transférées et le circuit de transfert des ressources financières de l'Etat aux collectivités territoriales. Les échanges ont porté ensuite le rôle des acteurs sur l'exercice des compétences par les collectivités territoriales. M. Dembélé a précisé que « le droit à l'information sur la gestion des affaires locales est garantie aux citoyens dans le Code général des collectivités territoriales (CGCT) en ses articles 67 et 301. Selon les textes favorables à la participation citoyenne, tout citoyen a le droit d’ester en justice contre les actes du maire lui faisant grief ». « Pour assurer une bonne utilisation des ressources transférées, il est important de garantir la participation des OSC dans la définition des priorités et le suivi de l’exécution du budget local », a ajouté M. Dembélé. Cette session de formation a ainsi permis aux membres du CCCB de mieux s'outiller afin de jouer pleinement leur rôle. Cette session fait suite à celle organisée en novembre dernier sur « Le rôle de l'élu local dans le processus budgétaire » et « Les techniques de plaidoyer ».

 

Abdias Cyprien SAWADOGO