Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Assainissement total piloté par la communauté : les acteurs dressent le bilan des activités de la phase II du projet

09/01/2018
249

Assainissement total piloté par la communauté

Les acteurs dressent le bilan des activités de la phase II du projet

Léo, (AIB) - Les acteurs de la mise en œuvre du projet-pilote Assainissement total piloté par la communauté (ATPC) dans la province de la Sissili se sont retrouvés le mercredi 19 décembre 2017 dans la salle de réunion du haut-commissariat de Léo, sous la présidence du haut-commissaire de la province, Abraham Yiyé Somdo. Cette rencontre avait pour objet de faire le bilan de la mise en œuvre de l’ATPC de novembre 2016 à octobre 2017 dans les communes de Léo, Bieha et Boura (province de la Sissili).

Après un an de mise en œuvre du projet-pilote ATPC dans la province de la Sissili par l’ONG-D/APS, en partenariat avec l’UNICEF et en collaboration avec la Direction générale de l’assainissement (DGA) et la Direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Centre-Ouest (DREA-COS), il était de bon ton que les acteurs se retrouvent pour faire le bilan des activités de la phase II du projet exécuté dans les communes de Léo, Bieha et Léo. Le haut-commissaire de la province de la Sissili, Abraham Yiyé Somdo, s’est réjoui de la présence effective de tous les acteurs concernés, ce qui dénote, selon lui, de l’intérêt que les uns et les autres accordent à la question de l’assainissement. L’occasion a donc été donnée à la directrice de l’ONG-D/APS, Catherine Zoungrana, de présenter sa structure. En introduction, elle dira que le projet-pilote ATPC a été mis en œuvre dans la province de la Sissili par l’ONG-D/APS dans le cadre du partenariat avec l’UNICEF et en collaboration avec la DGA et la DREA-COS. Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, toutes les activités planifiées ont été menées de façon satisfaisante, a indiqué la communicatrice. Aussi, un voyage d’échanges d’expériences à Bouna a permis aux acteurs du projet de se rendre compte de la mise en œuvre de l’ATPC en Côte d’Ivoire. L’ONG-D/APS a également participé à la revue de mise en œuvre des projets-pilotes ATPC. Du bilan, il ressort que 30 agents ont vu leurs capacités renforcées en Communication pour le développement (C4C), en soutien à l’ATPC. Sur les 130 communautés déclenchées dans les trois communes, 130 ont été déclarées FDAL (Fin de la défécation à l’air libre) et 61 certifiées FDAL. La réalisation de toutes ces activités a coûté la bagatelle de 192 721 956 francs CFA sur un budget total de 193 299 000 francs CFA alloué pour la période, ce qui donne un taux d’exécution de 99,70%. Toutefois, la mise en œuvre des activités du projet n’a pas été sans difficultés. Ainsi, les conflits socio-culturels, les conflits fonciers dans certains villages et la migration saisonnière des communautés ont été entre autres les difficultés rencontrées par les acteurs du projet, a laissé entendre Catherine Zoungrana. L’ONG envisage la signature d’un nouveau protocole pour accompagner les villages ayant atteint l’état FDAL à la certification, l’appui au comité provincial pour l’évaluation des villages éligibles à la certification FDAL, etc. Toutes les préoccupations posées par les participants à la rencontre-bilan ont été prises en compte par le PCA, Kevin Ouédraogo, et ses collaborateurs ; toute chose qui contribuera à bien orienter les actions futures. Les participants ont souhaité voir s’étendre les actions du projet à tous les autres villages de la province de la Sissili.

 

Olivier Alexandre NIGNAN

AIB/Léo