Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Conseil municipal de Kaya : le bilan annuel 2017 présenté aux populations

09/01/2018
269

Conseil municipal de Kaya

Le bilan annuel 2017 présenté aux populations

 

Kaya, (AIB) - La commune de Kaya a organisé, avec l’appui de l’Association monde rural, son espace de dialogue et d’interpellation communautaire, le mercredi 20 décembre 2017. Le maire Boukaré Ouédraogo et son équipe ont dressé aux populations le bilan des actions réalisées et recueilli leurs suggestions pour une gestion efficiente des affaires communales.

   

A la faveur de cet Espace de dialogue et d’interpellation communautaire (EDIC), le bilan des actions menées par le conseil municipal de Kaya a été présenté aux populations, le mercredi 20 décembre 2017. Du bilan présenté, il ressort entre autres la construction et la réhabilitation de salles de classe, la construction d’un CSPS et la normalisation de celui de Sian, la réalisation de forages, l’acquisition de matériels de bureautique et informatiques, l’électrification solaire de maternités, l’achat de tables-bancs. Les recettes mobilisées par la commune à la date du 31 octobre 2017 sont évaluées à 792 447 998 F CFA. A l’état civil, le bilan fait ressortir l’établissement de 8 162 actes de naissance, 130 actes de décès et 7 928 autres actes civils ainsi que la vente de 90 958 timbres communaux. L’état civil a généré 27 287 500 F CFA. Aux dires du maire de la commune de Kaya, Boukaré Ouédraogo, le bilan est satisfaisant. « Nous ne sommes pas en fin d’année mais déjà le bilan est satisfaisant. Sur le plan des recettes et des réalisations, on a fait beaucoup de progrès », s’est-il réjoui. Il a indiqué que les actions prévues pour 2018 sont entre autres la réalisation d’une station de traitement des boues de vidange, la réalisation et la réhabilitation de forages, la construction d’écoles, l’ouverture de voies dans deux secteurs, l’aménagement du canal du secteur N°6, l’équipement de CEG et de salles de classe, la réhabilitation de CSPS. Et pour que ces réalisations soient effectives, il a invité les populations à s’acquitter de leurs taxes. « Nous demandons aux populations de faire tout pour s’acquitter de leurs taxes et de faire preuve de civisme pour que nous puissions atteindre nos objectifs », a-t-il demandé. Des préoccupations liées à l’éducation, à l’hygiène et l’assainissement, à l’accès à l’eau potable, aux routes, etc. ont été soulevées par les participants à l’issue de la présentation du bilan. Pour le représentant du coordonnateur de l’Association monde rural, Abdoulaye Sawadogo, cette initiative entend favoriser la participation citoyenne à la base. « Le plus souvent, nous voyons que nos communes font beaucoup d’efforts mais il n’y a pas un cadre approprié donné aux populations et surtout au conseil municipal pour expliquer ce qui est fait », a-t-il souligné. A l’en croire, les objectifs assignés à l’organisation de cet EDIC ont été atteints. « Les populations ont posé des questions assez poussées et bien précises », a-t-il précisé.

    

                                                                                                                       Timothée SOME