Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

4e foire de santé de la PTME : Retkoulga s’engage à atteindre un taux de dépistage de 95%

09/01/2018
3 514

4efoire de santé de la PTME

Retkoulga s’engage à atteindre un taux de dépistage de 95%

Boulsa, (AIB) - Le président de la Commission affaires générales, représentant le maire de la commune de Bouroum, Karim Ouédraogo, a présidé à Retkoulga, la cérémonie de lancement de la 4e foire de santé du projet de Prévention de la transmission du VIH/Sida de la mère à l’enfant (PTME) financé par l’Agence coréenne pour le développement international. Parrainée par le Puirnaba, la cérémonie a connu la présence d’une équipe de Plan international composée de Ham Gahee, coordonnatrice du projet PTME à Plan Corée du Sud et de Adama Derra, coordonnateur dudit projet pour le Namentenga.

 

Dans le district sanitaire de Tougouri, 92,63% des femmes enceintes ont fait leur test de dépistage du VIH, entre le 1er janvier et le 30 septembre 2017. Chez les maris de ces femmes enceintes, le taux de dépistage est de 1,137% pour la même période. C’est ce bilan qu’a présenté le représentant du médecin-chef du district sanitaire de Tougouri, Dr Baowendsomdé Benjamin Sawadogo. En rappel, on retiendra que c’est l’Agence coréenne pour le développement international (KOICA), à travers Plan Corée du Sud, qui a accordé un financement à Plan international Burkina Faso, d’un montant de plus de 217 millions de francs CFA, pour soutenir les actions du gouvernement dans la lutte contre la transmission du VIH de la mère à l’enfant dans les districts sanitaires de Boulsa et de Tougouri, pour une durée de trois ans. A cet effet, dans son intervention, Adama Derra a sollicité l’implication des leaders communautaires et de la municipalité de Bouroum pour l’atteinte des objectifs du projet. Relativement au faible taux de dépistage des hommes, le parrain s’est engagé à jouer sa partition. Il a d’abord remercié Plan international Burkina pour toutes ses interventions dans la commune et le choix porté sur Retkoulga pour abriter cette cérémonie. Selon lui, Retkoulga est un village particulier : il est la zone commerciale de la commune avec   une forte densité de population à majorité jeune ayant pour activité principale l’orpaillage. Pour ce faire, il préconise d’organiser des rencontres avec les jeunes pour les sensibiliser à l’importance de se faire dépister. Il dira qu’avec le soutien des uns et des autres, le taux de dépistage atteindra 95% d’ici à décembre 2018.

Cette foire de santé a été marquée par l’animation des stands assurée par les membres de l’Abprosah, des animations culturelles, la diffusion de messages, des représentations théâtrales et des danses. Toutes ces activités avaient pour objectif de sensibiliser la population. Karim Ouédraogo, au nom du maire de la commune de Bouroum, a remercié la population pour sa forte mobilisation et Plan international pour son intervention.

Jean-Baptiste DAMIBA