Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Plans locaux de développement dans le Sud-Ouest : vers l’intégration d’un guide de nutrition

08/01/2018
252

Plans locaux de développement dans le Sud-Ouest

 

Vers l’intégration d’un guide de nutrition

 

« Progettomondo Mlal » a organisé un atelier de validation du guide d’intégration de la nutrition dans les plans locaux de développement, le jeudi 21 décembre 2017 à Gaoua. C’était dans le but d’imprégner les élus  locaux du contenu de ce guide.

 

Au Burkina Faso, la malnutrition constitue un problème de santé publique du fait de son ampleur et de sa sévérité. Conscient de la situation, le gouvernement a affiché une volonté politique en vue de la réduire. Afin d’apporter sa contribution, « Progettomondo Mlal » s’est  engagé dans cette lutte, par la mise en œuvre de son projet intégré de lutte contre la malnutrition. Ainsi, un guide d’intégration de la nutrition a été élaboré, pour permettre de prendre en compte les questions de nutrition dans les plans locaux de développement. L’atelier du jeudi 21 décembre 2017 à Gaoua, avait donc pour but, d’imprégner les élus locaux, du contenu du guide en question. Les participants ont ainsi pris connaissance du guide et de l’Organisation non gouvernementale (ONG) « Progettomondo Mlal ». Egalement, il leur a été présenté le projet « Ti Yanmaru Yir ». A cette occasion, le coordonnateur médical et nutritionnel de l’ONG, Boukary Tounaba Bélem, a déclaré : « Pour nous, la question de nutrition est incontournable pour atteindre le développement durable au niveau de nos communautés ». Et d’ajouter que l’atteinte de cet objectif passe par une appropriation des questions relatives à la nutrition. Ainsi, il s’est agi, selon lui, de donner aux participants des pistes d’action pour que la question de la nutrition soit prise en compte dans les plans locaux de développement. Quant à l’agent de la direction régionale de l’économie et de la planification du Sud-Ouest, Jean Robert Traoré, il a fait une présentation détaillée du guide. « Le guide est un outil de planification pour les collectivités permettant de prendre en compte la question de la nutrition », a-t-il indiqué. A l’issue de sa communication  M. Traoré a exprimé sa joie de constater que les participants ont accueilli le guide à bras ouvert. Le maire de la commune rurale de Perigban, Denis Dah a confié que ce guide est une véritable orientation pour les plans de développement en matière de nutrition. Mais, pour sa mise en œuvre, il faut des moyens financiers, a-t-il dit. Pour le maire de Nako, Ollo Dibloni, l’objet de la rencontre est important, car les chiffres statistiques de la région sur la malnutrition sont préoccupantes. Il pense lui aussi que l’application de ce guide nécessite des moyens financiers.

Evariste YODA