Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'un mémorial en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina : Tenue du premier forum de la diaspora courant 1er semestre 2018

02/01/2018
777

Burkina-Discours-Nouvel-An

 

Burkina : Tenue du premier forum de la diaspora courant 1er semestre 2018

 

Ouagadougou, 01 Janv.2017(AIB)-Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a annoncé hier dimanche à l’occasion de son message de nouvel an, la tenue du premier forum de la diaspora, courant premier semestre 2018.

 

«Conformément à mon engagement d’impliquer la diaspora dans l’œuvre de construction nationale, j’annonce la tenue du premier forum de la diaspora dans le courant du premier semestre 2018», a indiqué Roch Marc Christian Kaboré.

 

A l’en croire, ce cadre permettra d’échanger de façon « approfondie » avec nos compatriotes sur les défis à relever ensemble.

 

Dans la même veine, le chef de l'État a réaffirmé quele vote des Burkinabé de l'étranger sera opérationnel.

 

M. Kaboré a aussi annoncé que la nouvelle année connaitra la mise en place du Haut Conseil du dialogue social, un instrument par excellence de la concertation permanente avec les partenaires sociaux.

 

Il a en outre dans son discours, informé de l’opérationnalisation du Régime d’Assurance-Maladie Universelle dont la mise en œuvre graduelle renforcera la prise en charge des questions de santé au profit des populations.

 

« Je voudrais encourager tous les bénéficiaires à développer les bonnes pratiques afin de pérenniser ce système de prise en charge collective de la santé de tous et de chacun», a exhorté le président du Faso.

Agence d’Information du Burkina

als/ata