Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina : Tenue du premier forum de la diaspora courant 1er semestre 2018

02/01/2018
663

Burkina-Discours-Nouvel-An

 

Burkina : Tenue du premier forum de la diaspora courant 1er semestre 2018

 

Ouagadougou, 01 Janv.2017(AIB)-Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a annoncé hier dimanche à l’occasion de son message de nouvel an, la tenue du premier forum de la diaspora, courant premier semestre 2018.

 

«Conformément à mon engagement d’impliquer la diaspora dans l’œuvre de construction nationale, j’annonce la tenue du premier forum de la diaspora dans le courant du premier semestre 2018», a indiqué Roch Marc Christian Kaboré.

 

A l’en croire, ce cadre permettra d’échanger de façon « approfondie » avec nos compatriotes sur les défis à relever ensemble.

 

Dans la même veine, le chef de l'État a réaffirmé quele vote des Burkinabé de l'étranger sera opérationnel.

 

M. Kaboré a aussi annoncé que la nouvelle année connaitra la mise en place du Haut Conseil du dialogue social, un instrument par excellence de la concertation permanente avec les partenaires sociaux.

 

Il a en outre dans son discours, informé de l’opérationnalisation du Régime d’Assurance-Maladie Universelle dont la mise en œuvre graduelle renforcera la prise en charge des questions de santé au profit des populations.

 

« Je voudrais encourager tous les bénéficiaires à développer les bonnes pratiques afin de pérenniser ce système de prise en charge collective de la santé de tous et de chacun», a exhorté le président du Faso.

Agence d’Information du Burkina

als/ata