Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Fête de fin d’année : Ambiance festive à Ouagadougou

01/01/2018
555

Burkina-Nouvel An

 

Fête de fin d’année : Ambiance festive à Ouagadougou

 

Ouagadougou 1er jan 2018(AIB)- La capitale burkinabè a vécu hier 31 décembre 2017, une ambiance festive suite au passage de l’année 2017 à 2018, a constaté dans les maquis, un journaliste de l’AIB.

 

Bon nombre Ouagalais ont pris d’assaut les lieux de réjouissances (maquis) pour célébrer la Saint Sylvestre.

 

Selon les « fêtards » rencontrés sur les lieux, le basculement de l’année 2017 à 2018 est une opportunité pour eux de se « défouler ».

 

Du "Royaume des Stars" à Boulmiougou au "Prestige" à Bogodogo en passant par "Insomnia Plus" au quartier Kouritenga, l’ambiance était à son paroxysme.

 

«Aujourd’hui, c’est la fête tout le monde sort pour s’amuser et les habitués savent qu’ici on s’amuse jusqu’au petit matin », a confié, Inoussa Konfé, garagiste en compagnie de son ami Arouna Zongi au maquis des Stars.

 

Tous deux installé sur la terrasse du maquis, sirotant doucement des verres de bière.

 

Au maquis Insomnia plus à Kouritenga, le constat est tout autre car les clients se bousculent sur les dernières place aux environs de 22h00.

 

Le gérant Dieudonné Nikiéma dit miser sur la bière au détriment de la sucrerie.

 

«J’ai eu raison parce que personne ne se plaint de la température de mes bières et vous allez voir que dans peu de temps seulement, toutes les places seront occupées», explique-t-il.

 

Quelques clients approchés affirment sortir avec leurs familles pour clôturer l’année dans la joie.

 

Quant au boucher Abdoul Karim Bassono, il se réjouit d’avoir vendu 40 poulets en quelques heures comparativement à l’année dernière où il n’a vendu en tout que 20 poulets.

 

«Je voudrais vraiment souhaiter que les Burkinabè dans leur totalité, résidant au Burkina Faso et à l’étranger, puissent bénéficier de la grâce de Dieu avec beaucoup de santé, de force, de réussite dans les projets communs et privés pour un avenir radieux du Burkina Faso», a-t-il conclu.

 

Agence d'Information du Burkina (AIB)

ys-no/ata