Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Journée de redevabilité à Bougnounou: le conseil municipal rend compte de sa gestion

02/01/2018
745

Journée de redevabilité à Bougnounou

Le conseil municipal rend compte de sa gestion

Sapouy (AIB) -  A la tête d’une délégation de conseillers municipaux, le premier adjoint au maire Bougnounou, Hahamed Gislain Bénao a fait le mercredi 27 décembre 2017 à la mairie de Bougnounou, le bilan de l’exécution des activités 2017 à la population.

« Contribuer à une meilleure appropriation des enjeux du développement participatif et du suivi citoyen de l’action publique », tel a été l’objectif assigné à cet exercice de redevabilité organisé par la mairie de Bougnounou avec l’aide du cadre unitaire d’action (CUA). Entouré de son staff technique et des présidents des commissions, le premier adjoint au maire Hahamed Gislain Bénao a présenté la situation de sa commune en 2017 à travers un exposé. Suivant les réalisations de leur plan annuel d’investissement 2017, il a noté des avancées significatives dans le domaine de l’éducation avec les constructions de 7 salles de classes dont 3 au CEG de Bougnounou et 4 CEG de Sapo avec leur équipement en mobiliers scolaires. L’école « A » de Bougnounou a été aussi entièrement réfectionnée. Dans le domaine de la santé, au-delà de l’accompagnement, le CSPS de Bougnounou a bénéficié de la construction d’une pharmacie et de la réalisation d’un forage. La mairie a été dotée d’énergie autonome à travers des plaques solaires assurant ainsi son fonctionnement en plein temps. Les aménagements de 2 jardins pour les cultures maraîchères en saison sèche, les constructions de trois magasins de stockage et les réalisations de 3 autres forages positifs n’ont pas été en reste dans ses énumérations. Il a aussi passé en revue l’état de fonctionnement des différents services de la mairie, leur dotation en fourniture de bureau et les acquisitions en matériel logistique en 2017. Au chapitre des difficultés, il a relevé l’insuffisance du personnel, le faible niveau d’exécution de certains plans de passation de marché tel que la réhabilitation de château d’eau de la ville de Bougnounou et l’inoccupation des boutiques de rue construites par la mairie. Le président CUA, Youssouf Ramdé a félicité l’administration communale pour la résolution de l’eau potable dans la commune mais a déploré le retard accusé dans la livraison des fournitures scolaires. Il a fait un plaidoyer pour sa livraison en janvier 2018. En termes de perspectives, la commune compte poursuivre en 2018, la réhabilitation du château d’eau de Bougnounou, la réalisation des WC pour la grand marché de Bougnounou, la sensibilisation des bénéficiaires des infrastructures marchandes construites par la mairie à les rendre fonctionnelles. Le 1er adjoint au maire a aussi fait savoir qu’une somme de 500 000 F CFA est prévue dans le budget 2018 pour la formation à la vie associative des jeunes. Il les a cependant invités à assister aux sessions des conseils municipaux afin de faire prendre en compte leurs préoccupations. Ajoutons que le président du COGES du CSPS, Sanoussa Sawadogo a fait à cette occasion, le point des appuis de la mairie au CSPS et plaidé pour la réfection du toit de la maternité. Les populations ont apprécié cette action du conseil municipal qui vise à les éclairer sur la gestion de leur cité. Jugeant le bilan des activités de l’année écoulée satisfaisant, elles ont félicité et encouragé le maire et son staff technique et les ont exhortés à poursuivre dans cette dynamique. Elles se sont aussi réjouis du fait que le maire ait fait sien l’organisation régulière de cette journée de dialogue communal qui crée la communion autour des actions de développement de la commune.

Signalons qu’à cette journée de redevabilité s’est greffée une séance de sensibilisation sur les grossesses non désirées et l’incivisme à l’école. A travers des échanges interactifs, les participants ont décelé les causes et proposé des solutions. Ils se sont donné des conseils utiles pour un changement de comportement envers les adolescents et adolescentes.  

                                                              Yassine SIENOU