Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Cadre de concertation provincial: l’état d’exécution de deux projets passé à la loupe

02/01/2018
88

Cadre de concertation provincial

L’état d’exécution de deux projets passé à la loupe

Sapouy, (AIB) - Les membres statutaires du Cadre de concertation provincial du Ziro (CCP) ont tenu leur deuxième session ordinaire, le vendredi 8 décembre 2017, dans la salle de réunion de la mairie de Sapouy. Présidée par madame le haut-commissaire, Clarisse Ester Marie Ouédraogo, cette session ordinaire s’est penchée sur l’état de mise en œuvre des activités de l’ONG LVIA et du projet PRBA dans la province du Ziro.

Les indicateurs de la prise en charge de la malnutrition aiguë sont globalement satisfaisants dans le district sanitaire de Sapouy, qui couvre la province du Ziro. C’est la principale conclusion issue de la présentation de l’état de la malnutrition faite par le Dr Zoungrana du district sanitaire de Sapouy. Grâce à l’appui de l’Association internationale des volontaires laïcs (LVIA), à travers son Projet d’urgence de lutte contre la malnutrition aiguë, le district a réduit la morbidité et la mortalité des enfants de moins de cinq ans liées à la malnutrition aiguë sévère. Après des formations en cascade sur la stratégie PB à domicile qui ont concerné les agents de santé, les agents de santé à base communautaire et les mesureurs dans les ménages, le district a enregistré 18 315 enfants mesurés dont 321 malnutris aigus modérés et 93 malnutris aigus sévères.  Le taux de guérison des malnutris sévères et de 100%. Les crieurs publics et les radios locales ont été mis à contribution pour informer et sensibiliser les populations au bien-fondé du dépistage et de la prise en charge de la malnutrition, a fait savoir le Dr Zoungrana. Les participants à cette session ont salué l’intervention de l’ONG LVIA et demandé sa reconduction en 2018 afin de consolider les acquis.

Le niveau d’exécution du Projet de réhabilitation de barrages et d’aménagement de périmètres et de bas-fonds (PRBA) dans les provinces du Boulkiemdé, du Ziro, du Sanguié et des Balé a été jugé peu satisfaisant par les participants. En effet, à un an de l’échéance de ce projet, le taux d’exécution physique est de 20% et celui des finances à 11%. Le coordonnateur de ce projet, Djibril Boly, justifie ce retard par les longs délais d’obtention des avis de non-objection du partenaire financier (BOAD), le non-respect des délais contractuels d’exécution par les bureaux d’études, l’absence de protocole avec les services techniques partenaires, l’insuffisance des pluies et les attaques parasitaires dans les bas-fonds rizicoles. Mais il rassure qu’une prolongation du projet est en négociation avec de nouvelles réformes. Rappelons que le PRBA a pour objectif de contribuer à la croissance économique durable du Burkina Faso par la sécurisation et l’amélioration des productions et revenus des producteurs, face au changement climatique. Il entend réhabiliter 4 barrages et aménager 80ha au niveau desdits barrages (20ha par barrage) pour la riziculture en hivernage et le maraîchage en contre-saison dans la province du Boulkiemdé. Dans les provinces du Ziro, du Sanguié et des Balé, le PRBA compte aménager 600ha de bas-fonds dont la totalité pour la riziculture en hivernage et 200ha pour le maraîchage en contre-saison. Le projet projette aussi de réaliser ou réhabiliter 60km de pistes rurales et construire 24 magasins de stockage et d'aires de séchage.

                                           Yassine SIENOU