Burkina : une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le  Chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré, après des échanges avec le président du Faso ce jeudi, a estimé que le vote des Burkinabè de l'étranger est "un droit absolu" / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Nakoobo de Koupéla Naaba Yemdé fête ses 20 ans de règne

02/01/2018
738

Nakoobo de Koupéla

Naaba Yemdé fête ses 20 ans de règne

Koupèla, (AIB) - Sa Majesté le Naaba Yémdé, chef du Kourittenga, a célébré, du samedi 9 au lundi 11 décembre 2017, la fête coutumière marquant la fin des récoltes dans son royaume. Le Nakoobo, du nom de cette fête, donne le top de départ de la consommation des nouvelles récoltes. Comme d’habitude, les fils et filles, les amis et les autorités ont pris part à cette cérémonie rituelle annuelle. Cette fête a aussi marqué le 20eanniversaire de l’intronisation de Naaba Yemdé.

Le Nakoobo ou fête des récoltes, célébré dans la province du Kourittenga chaque année, est une occasion pour le chef d’autoriser coutumièrement la consommation des nouvelles récoltes dans son royaume. La fête est marquée par des danses, des sacrifices et des offrandes aux ancêtres. Le samedi 9 décembre 2017, dans la matinée, les populations ont convergé massivement vers le palais royal de Naaba Yémdé. Là, les coups de fusil ont annoncé le « bonjour du roi ». Danses, sacrifices, offrandes, bénédictions ont été les maîtres-mots de cette grande fête annuelle. Cette cérémonie coutumière a regroupé les autorités coutumières, religieuses, administratives, militaires et paramilitaires de la région du Centre-Est. Selon l’explication du Dagnoe Naaba, l’un des ministres du Naaba Yemdé « comme c’est la fin d’année et les récoltes n’ont pas été bonnes, le Naaba Yemdé n’est pas du tout satisfait. Même si les récoltes avaient été bonnes, il n’aurait pas pu passer de porte en porte pour exprimer sa satisfaction. C’est pourquoi cette fête a été initiée par les arrière-grands-parents de l’actuel chef du Kourittenga ». Avant la célébration de cette grande fête traditionnelle du Kourittenga, il y a eu la célébration de plusieurs petites fêtes traditionnelles à savoir le Pag mongm bèrga, le Tabrgantabre, le Rawane pèlge et le Bengdo. Cette dernière fête se célèbre tout juste la veille du Nakoobo, dans les villages de Boussé et de Ligd-malguem. Le présent Nakoobo est une cérémonie à double sens car elle est en même temps une occasion pour Sa Majesté le Naaba Yemdé de souffler sa vingtième bougie de règne. Selon lui, cette fête est l’occasion de rendre hommage aux ancêtres et demander leur bénédiction pour la paix et la cohésion sociale. « Aujourd’hui c’est un grand jour pour le Kourittenga, pour la région du Centre-Est et pour le Burkina en général. Le Nakoobo est le reflet du sacrifice des fils et filles du Kourittenga et de la région du Centre-Est. Que les ancêtres nous écoutent ! », a dit Naaba Yemdé. Le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine N. Ouédraogo, a félicité et encouragé Sa Majesté pour la célébration de cette fête traditionnelle et de son vingtième anniversaire de règne. « Cette fête coïncide avec le vingtième anniversaire de votre accession au trône et nous voudrions vous féliciter pour tout ce que vous faites pour la région du Centre-Est et le Burkina en général », a déclaré le gouverneur Ouédraogo. Selon lui, cet homme est un exemple pour toute la population. Le Nakoobo est une fête qui permet au roi et à tous ses notables de consommer les nouvelles récoltes. Ils remercient les ancêtres et demandent la santé, la sécurité, la paix, etc. pour l’année nouvelle. C’est aussi une fête de communion entre les ancêtres et les vivants.