Burkina : une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le  Chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré, après des échanges avec le président du Faso ce jeudi, a estimé que le vote des Burkinabè de l'étranger est "un droit absolu" / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Echos de l’Ouest

30/12/2017
340

Echos de l’Ouest

 

* Marché central de Bobo-Dioulasso : Bagarre entre le directeur et le président du comité de gestion

Le directeur de la structure de gestion des marchés de Bobo-Dioulasso, Amidou Barry, et son président du comité de gestion, (équivalent d’un conseil d’administration), Ibrahim Traoré ne parlent pas le même langage. Le premier accuse le second de s’être accaparé de toutes ses prérogatives, en prenant même le luxe de tailler un statut du marché à sa convenance. Le président, lui, se défend ne pas s’immiscer dans la gestion du directeur, et soutient que le nouveau statut du marché a été adopté, après amendement de tous ceux qui interviennent dans la gestion du marché. Cette mésentente entre les deux responsables du marché se joue également au niveau de la gestion des parkings, des latrines du marché, ou des panneaux publicitaires. Le malaise entre les deux hommes est si profond que les associations des commerçants ont été obligées de les convoquer le 27 décembre 2017 pour les entendre. La rencontre s’est malheureusement terminée en queue de poisson, chacun rejetant sur l’autre les accusations. Les groupements des commerçants ont exhorté le directeur et son président à s’entendre, sinon ils prendront leurs responsabilités.

 

* Bobo-Dioulasso : 3 130 accidents enregistrés du 1erjanvier au 25 décembre 2017

La 2e compagnie de la brigade des sapeurs-pompiers de Bobo-Dioulasso a enregistré du 1erjanvier au 25 décembre 2017, 3 130 accidents de la circulation, dont 50 décès. Selon les données fournies par la compagnie, les 24 et 25 décembre 2017, au total 35 accidents de la circulation ont été enregistrés. Le 24 décembre 2017, 21 accidents de la circulation ont été enregistrés, dont 4 fracturés, de la jambe, de l’avant-bras et de la cuisse. Il y a eu aussi deux victimes inconscientes, un traumatisme crânien et une suspicion de fracture à la mâchoire inférieure. Le lendemain 25 décembre, ce sont 14 accidents qui ont été enregistrés, dont une fracture à la cheville et deux plaies grave à la bouche. Par ailleurs, un cas de décès suite à un accident a été enregistré sur la route de Dédougou, précisément à Sara, mais n’a pas été pris en compte, car la brigade arrivée sur place, a constaté que l’évacuation avait été faite. En 2016, le nombre d’accidents comptabilisés du 1er janvier au 31 décembre, s’élevait à 3 213, dont 52 décès. Le 24 décembre, il y a eu 16 accidents de la circulation avec une victime inconsciente, et le 25 décembre 20 accidents de la circulation dont un décès et une victime inconsciente.