Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

La Télévision numérique terrestre lancée au Burkina avec 14 chaines nationales

29/12/2017
151

Burkina-Médias-TNT

 

La Télévision numérique terrestre lancée au Burkina avec 14 chaines nationales

Ouagadougou, 28 déc. 2017 (AIB)- Le Burkina Faso a lancé officiellement jeudi, le passage à la Télévision numérique terrestre (TNT) avec 14 chaines nationales disponibles et une couverture nationale  actuelle de 70%, a-t-on constaté.

Selon la Directrice générale de la Société burkinabé de télédiffusion (SBT), Kadidia Savadogo, les 14 chaines nationales sont déjà disponibles sur la TNT et la couverture nationale actuelle est de 70%. 

« C'est avec une grande joie et une satisfaction que je peine à dissimuler que je vois se tenir le lancement d'une révolution dans le domaine de la télévision nationale. C'est la transition vers le numérique qui est aujourd'hui effective », a indiqué le ministre de la Communication, Remis Fulgence Dandjinou.

Pour le ministre, le numérique c'est la télévision gratuite accessible à tous les Burkinabé, la télévision de la diversité, c'est la promotion de la culture nationale.

« La TNT c'est une accessibilité gratuite avec une réception de chaînes nationales qui proposent davantage de cultures, de musiques, d'émissions de divertissement, d'informations afin d'enrichir le paysage audiovisuel burkinabé», a-t-il dit.

Il a ajouté que pour que la TNT soit accessible à tous les Burkinabé, le gouvernement a consenti une exonération douanière à l'importation des décodeurs TNT et a fixé un prix plafond maximal pour le décodeur de base à 10 000 FCFA.

Le ministre a également déclaré que le gouvernent va entreprendre des échanges avec les éditeurs de service sur le payement de la redevance de diffusion.

«Le président du Faso et le Premier ministre nous ont instruit d'entreprendre les échanges qui déterminent le prix juste afin d'accompagner les éditeurs de services au regard de leur capacité financière », a ajouté le ministre.

Selon lui, le coût total de la réalisation du projet TNT est estimé à 40 milliards de FCFA.

Le Burkina Faso, est le premier pays de l'espace UEMOA et CEDEAO à avoir conclu le projet de la TNT.

En rappel, c'est à l'issus de la  conférence internationale de l'Union Internationale de la Télécommunication (UIT) à Genève (Suisse) en 2006, qu'il a été arrêté la fin de la diffusion analogique par les émetteurs de Télévision en bande UHF le 17 juin 2015.

Agence d’information du Burkina

at/ak