Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Projet de Constitution et production de titres de transports, en couverture des journaux burkinabè

28/12/2017
709

Burkina Faso-Presse-Revue

Projet de Constitution et production de titres de transports, en couverture des journaux burkinabè

Ouagadougou, 28 déc. 2017 (AIB) Les quotidiens burkinabè reçus à l’AIB, ce jeudi matin, rendent largement compte du lancement officiel, la veille à Ouagadougou, de l’opération de production des titres de transports, sans oublier les explications sur le projet de nouvelle Constitution du Burkina Faso.

«Constitution de la Ve République: Quand le citoyen fait l’Etat de droit», titre le quotidien national Sidwaya qui informe qu’ayant achevé la rédaction de l’avant-projet de la Constitution de la Ve République qu’elle a remis au président du Faso, la  Commission constitutionnelle a animé, hier mercredi, une conférence de presse à Ouagadougou.

Le journal Le Quotidien ajoute qu’à l’occasion, les membres de la commission constitutionnelle ont fait le point sur l’évolution de leurs travaux relatifs à l’élaboration d’un avant-projet de Constitution de la Ve République.

Ce confrère reprend en manchette, les propos du président de la Commission constitutionnelle, Me Halidou Ouédraogo qui a déclaré qu’«il revient au chef de l’Etat de décider s’il (le projet de loi) sera voté par voie référendaire ou parlementaire».

Pour sa part, Le Pays, autre quotidien privé, affiche: «Passage à la Ve République: Les recommandations de la Commission constitutionnelle».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso se demande «à quoi va ressembler la Ve République ?», avant de préciser les «explications du texte par Halidou Ouédraogo».

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso croit savoir «ce que sera la Ve République». Et de renseigner que les dispositions de la nouvelle Constitution consacrent, entre autres, le renforcement des droits du citoyen, la limitation du nombre de mandats présidentiels et l’abolition de la peine de mort.

Evoquant l’opération de production de nouveaux titres de transport au Burkina Faso, L’Observateur Paalga fait remarquer «le PF (Président du Faso) vient d’avoir son permis de conduire».

Le sujet constitue la manchette de Aujourd’hui au Faso qui arbore: «Nouveaux permis de conduire et cartes grise: lancement du projet par le président du Faso».

Selon le confrère, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a visité le site de production des titres de transport modernes et sécurités de la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM), hier mercredi, dans l’après-midi.

L’article indique que lors de la visite, le président Kaboré s’est vu délivrer son nouveau permis de conduire.

C’est à juste titre que le quotidien national Sidwaya laisse lire en première page: «Modernisation des titres de transports : le 1ertitulaire du nouveau permis de conduire», montrant l’image du président Kaboré en train de brandir son nouveau permis de conduire.

Agence d’information du Burkina

ak/ata