Un incendie dont l'origine reste inconnue (pour le moment) s'est déclenché au centre médical de Kongoussi, province du Bam, ce lundi en début de soirée,  faisant des dégâts matériels (correspondant AIB)  // Le Burkina commémore, ce 19 août 2018, le premier anniversaire du décès de Salifou Diallo, ex-président de l'Assemblée nationale // L'activiste franco-béninois, Kémi Séba, à Ouagadougou du 20 au 26 août 2018 (Fasozine.com) //L’attaquant des Etalons, Jonathan Pitroipa  rejoint Paris football club, en ligue 2 française pour une saison //

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Journée internationale des personnes handicapées : l’événement célébré en différé dans les Cascades

27/12/2017
721

Journée internationale des personnes handicapées

 

L’événement célébré en différé dans les Cascades

 

La Coordination régionale des associations pour la promotion des personnes handicapées des Cascades, a célébré en différé, le 23 décembre 2017 à Banfora, la Journée internationale des personnes vivant avec un handicap. La cérémonie a servi également de cadre, pour le lancement des activités de la Réadaptation à base communautaire (RBC) initiée par l’OCADES-Banfora.

 

La Journée internationale des personnes vivant avec un handicap, a été célébrée cette année sous le thème : «Soutenir l’autonomisation économique des personnes handicapées, rôle des acteurs publics et privés pour une participation pleine et effective des personnes handicapées au développement socioéconomique au Burkina Faso ». La Coordination régionale des associations pour la promotion des personnes handicapées des Cascades (CRAPPHC) a célébré en différé la Journée, le 23 décembre 2017 à Banfora. Pour la structure, cette journée est une période appropriée d’interpellation et de plaidoyer. C’est un moment qui les réconforte dans leur lutte pour la mise en œuvre et la promotion des droits des personnes handicapées. Pour le maire de la commune de Banfora, Aboubacar Héma parrain de cette journée, la situation des personnes vivant avec un handicap dans le monde, au Burkina Faso et particulièrement dans la région des Cascades, interpelle tous à plus d’un titre. Selon lui, ces personnes sont le plus souvent oubliées dans les prises de décisions, dans la réalisation de certains projets, infrastructures et même dans les offres d’emplois. Face à cette situation, le maire a demandé aux différents acteurs, d’unir leurs forces pour le bien-être de cette frange de la population. «Les personnes vivant avec un handicap, ont aussi les capacités de participer au développement de notre pays comme les autres membres de la société, pour peu qu’elles soient dans de meilleures conditions», a-t-il indiqué. En tant que parrain, M. Héma s’est engagé à prendre en compte les personnes vivant avec un handicap, dans l’élaboration des différents projets de développement au niveau local. La cérémonie a été présidée par l’évêque de Banfora, Monseigneur Lucas K. Sanou, en présence de la gouverneure de la région des Cascades, Apiou Kouara/Joséphine Kaboré. Mgr Lucas Kalifa Sanou a interpellé l’auditoire : «Dieu nous a créés différents, et nous devons nous compléter mutuellement, car chaque personne vit avec un handicap ! Dans cette complémentarité, c’est l’aîné qui tend la main au cadet, le valide au malade, le père à ses enfants. Chacun de nous est handicapé de par le passé, le présent ou le futur ». Et d’ajouter : «C’est pourquoi j’en appelle au sens d’humilité de tous, en nous regardant dans le miroir de la création, à accepter l’autre, mais surtout à l’aider à porter le poids de la vie, et à la rendre plus facile pour lui ». En ce qui concerne le programme de Réadaptation à base communautaire communément appelé RBC, et qui a pris son envol au cours de la présente cérémonie, il s’articule sur la santé des enfants et jeunes de zéro à 25 ans, l’éducation, l’insertion sociale, la subsistance par l’auto emploi et l’autonomisation. La RBC est une stratégie pour le développement inclusif à base communautaire, visant à améliorer l’accès des personnes handicapées aux services de réadaptation dans les pays pauvres et ce, en optimisant l’utilisation des ressources locales.

                                                                                                       Mamadou YERE

(AIB/Comoé)