Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Cadre unitaire d’action de Manga : les acteurs dressent un bilan satisfaisant

27/12/2017
3 025

Cadre unitaire d’action de Manga : les acteurs dressent un bilan satisfaisant

Manga, (AIB)-La section Manga du Cadre unitaire d’action a organisé une journée bilan, le jeudi 14 décembre 2017. A l’occasion, les premiers responsables de la structure se sont dits satisfaits du volume des actions réalisées au cours de l’année 2017.

Après une année d’activités, le Cadre unitaire d’action (CUA) de la commune de Manga vient de marquer un arrêt pour évaluer ses performances.

Il a, à cet effet, opté de rendre publiques ces données en conviant les populations à une rencontre-bilan, le jeudi 14 décembre 2017, à Manga.

Pour la coordonnatrice du CUA, Maïmouna Sombié, cet exercice entre dans le cadre de la redevabilité sociale prônée par sa structure.

«Quand on a un fonds public à gérer il est du devoir des responsables de rendre compte pour que les gens soient au courant et que la transparence puisse régner ainsi que la confiance entre ceux qui gèrent et ceux qui les ont mis devant cette gestion », a-t-elle expliqué.

Avec un taux d’exécution des activités estimé à 95%, Mme Sombié a soutenu que les objectifs ont été largement atteints.

«Nous sommes très satisfaits», a-t-elle indiqué, non sans préciser que les activités restantes seront bientôt réalisées.

Il s’agit, a-t-elle dit, de l’animation de la plateforme du Présimètre et du site web du Groupe d’études et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social au Burkina Faso (GERDES) ainsi que la participation du CUA à deux conseils municipaux non encore programmés.

Quant aux activités déjà réalisées, elle a, entre autres, cité l’organisation des rencontres d’information avec les Conseillers villageois de développement (CVD) et les élus locaux, la réalisation d’émissions radiophonique et d’animation théâtrale sur la démocratie participative, l’organisation de conférences et de causeries-débats avec des élèves et des associations féminines sur la même thématique et une rencontre-débat avec les populations sur les services de l’éducation transférés aux collectivités.

Tout en déplorant l’insuffisance de moyens qui a souvent mis à mal la mobilisation effective autour de leurs activités, la coordonnatrice du CUA s’est félicitée «de l’écoute et de la coopération» dont le maire de la commune de Manga a fait montre.  

Outre le CUA, le Comité de gestion (COGES) du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) urbain de Manga et le bureau de l’Association des parents d’élèves (APE) de l’école communale A ont dressé leur bilan, à l’occasion de la rencontre.

Pour l’essentiel, les responsables de ces structures se sont réjouis d’avoir pu conduire à terme le programme prévisionnel des activités de l’année 2017. Cela, en dépit des difficultés qui se résument surtout à l’arrivée tardive des produits alimentaires de la cantine scolaire pour l’APE et le manque de médicaments du fait de la mesure de gratuité pour le COGES.

Saisissant l’opportunité qui leur est offerte, le président du COGES du CSPS de Manga, Jean Bilgo et la secrétaire générale du bureau APE de l’école communale A, Aïssata Yonli, ont plaidé auprès du CUA pour que leurs doléances soient transmises aux premiers responsables de la commune.

M. Bilgo, a, du reste, salué le cadre d’échanges initié par le CUA, qui leur a permis d’éclairer l’opinion publique sur leurs activités respectives.

«Nous sommes soulagés d’avoir pu expliquer ce que nous rencontrons comme difficultés aux populations. Les gens nous condamnent quand il n’y a pas de médicaments. Mais c’est parce qu’ils ignorent que nous sommes impuissants face à cette situation», a-t-il fait savoir.

Le Cadre unitaire d’action de Manga est un regroupement d’OSC qui œuvrent à la consolidation du processus démocratique dans le but de réduire les conflits d’ordre politique et en créant un climat favorable au développement économique et social.

Mamady ZANGO