10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Droits humains et politique dominent la Une des quotidiens burkinabè

27/12/2017
554

Burkina Faso-Presse-Revue

Droits humains et politique dominent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 27 déc. 2017 (AIB) Les quotidiens burkinabè reçus à l’AIB, ce mercredi matin, traitent de divers sujets dont ceux concernant la politique nationale et internationale, mais aussi les droits de l’homme.

Le Pays affiche en manchette: «Respect des droits de l’homme au Burkina: L’ODDH dépeint une +situation inquiétante+», revenant sur le rapport de l’Observateur de la démocratie et des droits de l’homme (ODDH) au Burkina Faso, présenté récemment aux journalistes, lors d’une conférence de presse.

De son côté, le journal Le Quotidien fait observer que selon le rapport, la situation des droits humains au Burkina Faso est critique. Et le confrère de souligner que «plusieurs cas de risques, menaces et violations avérées ou alléguées ont été relevés dans le rapport semestriel».

Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, renchérit lorsqu’il écrit que «l’état des lieux des droits de l’homme au Burkina est inquiétant, et cela, du fait qu’il y a un ensemble de violations, d’atteintes aux droits de l’homme qui existent sur plus de 10 domaines».

Pendant ce temps, le quotidien national Sidwaya évoque la lutte contre le mariage des enfants, informant que la première dame, Sika Kaboré sollicite l’accompagnement de l’hémicycle».

En effet, selon Sidwaya, l’épouse du chef de l’Etat burkinabè a échangé, hier mardi, avec le président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé, sur la nécessité de l’adoption du nouveau code des personnes et de la famille.

Parlant de cette actualité, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè titre: «Plaidoyer contre le mariage des enfants: Sika chez Sakandé pour déblayer le terrain».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso consacre sa manchette à la conférence de presse du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition).

Le journal croit savoir que les députés de l’UPC ont exposé «la radioscopie de l’année 2017».

Le même confrère évoque, dans son éditorial, le 2etour de la présidentielle au Libéria, estimant qu’il y a une «aube nouvelle sur le Libéria qui prend résolument le chemin de l’Etat de droit, depuis 2005, où l’ex-fonctionnaire internationale Ellen Johnson Sirleaf a étrenné la présidence».

Evoquant cette actualité politique internationale, L’Observateur Paalga, dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, mentionne que «peu importe le vainqueur, pourvu que la paix soit».

Agence d’information du Burkina

ak/ata