Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Médias : Les mérites du Directeur de l’AIB reconnus

26/12/2017
490

Médias: Les mérites du Directeur de l’AIB reconnus

Ouagadougou, 26 Décembre 2017 (AIB)- Le Directeur de l’Agence d’Information du Burkina, Souleymane Sawadogo, a été décoré mardi, au cours d’une cérémonie officielle qui a également vu la distinction de 28 autres acteurs du monde de la Communication.

Souleymane Sawadogo a reçu la médaille de l’Ordre spécifique des Arts, des Lettres et de la Communication, avec agrafe radio-télé-presse écrite.

«Ce sont des sentiments de fierté qui m’animent pour avoir été choisi par les plus hautes autorités pour recevoir la reconnaissance de la Nation. Il y a beaucoup de Burkinabè qui méritent ces mêmes médailles. Mais si j’ai été choisi, je rends grâce à Dieu», a déclaré Souleymane Sawadogo.

Le Directeur de l’AIB et 28 autres récipiendaires ont été élevés dans l’Ordre spécifique des Arts, des Lettres et de la Communication, avec agrafe radio, télé, presse écrite.

En ces moments chargés d’émotion, Souleymane Sawadogo a eu des mots de remerciements à l’endroit de sa famille et de ses collaborateurs.

«Je remercie ma petite famille qui m’a soutenu au quotidien pour que je puisse réussir ma mission. Je remercie mes collaborateurs avec qui j’ai fondé une seconde famille et qui me permettent aujourd’hui de recevoir cette médaille. Sans eux, cela n’aurait pas été facile», a poursuivi le nouveau décoré.

Parmi les récipiendaires du jour, figurent le Directeur administratif et financier des Editions Sidwaya Arnaud Boni et le chef de la section conduite des Editions Sidwaya Ambroise Tiemtoré.

Il y a eu aussi la Directrice générale de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ISTIC) Aicha Diawara et le journaliste Yaya Boudani (Pulsar FM, RFI).

La première a invité les jeunes à bien travailler, à suivre l’exemple des anciens pour pouvoir mériter aussi une médaille dans les années à venir.

Pour le second, les récipiendaires du jour ne sont pas forcément plus méritants que les autres, mais ils ont simplement eu la chance de figurer sur une courte liste.

A ce propos, le ministre en charge de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, compte solliciter auprès du Grand chancelier, «un léger rehaussement du nombre des distinctions» au profit du ministère, «au vu de la pluralité et de la diversité du monde de la communication».

Ces distinctions font suite aux six autres proposées lors de la décoration du 5 décembre dernier à savoir deux dans l’Ordre National et quatre dans l’Ordre du Mérite.

A tous, Remis Fulgance Dandjinou a exprimé ses «vives félicitations et encouragements à redoubler d’ardeur pour les années à venir».

Notons que pour la cérémonie de décoration, M. Dandjinou était accompagné par ses collègues de l’Education nationale, Jean Martin Coulibaly et des Postes Adja Sanon/Ouattara.

Agence d’Information du Burkina

wis/ata