Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'un mémorial en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Noël, parlement et politique en couverture des quotidiens burkinabè

26/12/2017
508

Burkina Faso-Presse-Revue

Noël, parlement et politique en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 26 déc. 2017 (AIB) Les quotidiens burkinabè commentent ce mardi, l’actualité nationale marquée par la politique, la clôture de la session parlementaire et surtout la fête chrétienne de Noël, célébrée la veille.

Le journal Le Quotidien titre: «Célébration de la fête de Noël à la cathédrale de Ouagadougou: le cardinal Philippe Ouédraogo invite les chrétiens à s’éloigner de la violence, de l’extrémiste et de l’incivisme».

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya affiche: «Noël 2017 : Louanges et prières pour accueillir Jésus», informant que l’archevêque de Bobo-Dioulasso, Mgr Paul Ouédraogo a invité chaque fidèle chrétien à faire de son coeur, un berceau pour Jésus.

Parlant de cette célébration, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, arbore en manchette: «Noël 2017 : Œcuménisme catholique, amour, solidarité…».

Le même journal renseigne que les députés burkinabè ont clôturé leur deuxième session parlementaire ordinaire, le vendredi 22 décembre dernier à Ouagadougou.

«Cette cérémonie qui a connu la présence du Premier ministre Paul Kaba Thiéba, a été l’occasion pour le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, de faire le rappel des actions menées au cours de cette session et d’affirmer que le Burkina Faso est sur la bonne voie pour son développement», relate Aujourd’hui au Faso.

A son tour, Sidwaya met en exergue: «Fin de session au parlement : le président Sakandé dénonce l’incivisme généralisé».

Pendant ce temps, Le Quotidien consacre sa manchette au sondage du ‘’Présimètre’’ (Une plateforme d’évaluation des actions du président du Faso, Ndlr) sur l’an II du président Roch Marc Christian Kaboré.

Selon le journal qui relate que l’initiative et du Centre de gouvernance démocratique (CGD), il y a une «insatisfaction élevée des citoyens», matérialisée par la note de «4,79/10 attribuée au président».

A ce sujet, Le Pays mentionne ceci: «An II de Roch: 43,7% de Burkinabè satisfaits».

Dans sa rubrique ‘’Mardi politique’’, le même journal publie une interview de Léonce Koné, membre du bureau politique et président de la commission ad’ hoc du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir).

Celui-ci affirme à la Une de Le Quotidien que: «Je ne regrette pas d’avoir déclaré que je ne condamne pas la tentative de putsch».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, quant à lui, donne la parole au président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition ivoirienne) Pascal Affi N’Guessan qui dit que «si je deviens président de Côte d’Ivoire, je renverrai Blaise (Compaoré, Ndlr) chez lui».

Agence d’information du Burkina

ak/ata