Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Une Femen s'empare de l'enfant Jésus de la crèche du Vatican

26/12/2017
269

Une Femen s'empare de l'enfant Jésus de la crèche du Vatican

Une Femen a fait irruption lundi, seins nus, dans la crèche géante du Vatican place Saint-Pierre, et s'est emparée de la statuette de l'enfant Jésus en criant en anglais "Dieu est femme!", a rapporté lundi la police.

La militante ukrainienne de 25 ans a agi vers 10h00 du matin, soit deux heures avant la bénédiction "Urbi et orbi" du pape François prononcée depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre devant 50.000 personnes, selon un communiqué de la police italienne chargée de surveiller les lieux placés sous haute sécurité.

Elle a été arrêtée pour "résistance et blessures à un représentant de l'ordre public, offenses à des confessions religieuses, tentative de vol et actes obscènes dans un lieu public".

La jeune femme a subitement jeté son sac à terre et a enlevé son manteau, dévoilant sa poitrine, avant d'escalader la barrière protégeant la crèche et de se précipiter sur la statuette de Jésus, selon la police.

Sur les clichés, on aperçoit un policier arborant un képi et une longue cape à la poursuite de l'Ukrainienne, qui a eu le temps de montrer en évidence sur son buste le hashtag #METOO suivi de l'inscription "Assaulted by Church" (agressée par l'Eglise).

Une de compatriotes ukrainiennes âgée de 22 ans, qui n'a pas opposé de résistance, devra répondre pour sa part de complicité d'offenses à des confessions religieuses et de tentative de vol. Les autorités ont par ailleurs saisi des téléphones et des ordinateurs lors de perquisitions.

Un incident similaire s'était déroulé le 25 décembre 2014 au même endroit, à l'initiative d'une Ukrainienne qui avait écrit sur sa poitrine au feutre noir "God is woman".

Le mouvement féminin des Femen, né en Ukraine et qui s'est opposé par des actions seins nus à l'ancien régime pro-Kremlin, au président russe Vladimir Poutine et à l'Eglise orthodoxe, a essaimé en Europe occidentale, où il s'attaque aussi à l'Eglise catholique, qu'il accuse d'être rétrograde en matière de droits des femmes.

Les Femen protestent notamment contre l'opposition de l'Eglise catholique à l'avortement et à l'union libre.

(afp)