Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'une stèle en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Lutte contre l’incivisme en milieu scolaire : parents d’élèves et acteurs des droits humains en parlent

19/12/2017
768

Lutte contre l’incivisme en milieu scolaire

 

Parents d’élèves et acteurs des droits humains en parlent

 

Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique a organisé, les 12 et 13 décembre 2017 à Bobo-Dioulasso, un atelier au profit des structures de parents d’élèves de la région des Hauts-Bassins. Cette rencontre a permis de mesurer l’impact de la première organisée en 2016.

 

Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique est allé parler de civisme et de citoyenneté aux structures de parents d’élèves de la région des Hauts-Bassins. C’était à la faveur d’un atelier de sensibilisation organisé, les 12 et 13 décembre 2017 à Bobo-Dioulasso, au profit des Associations de parents d’élèves et des Mères éducatrices. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le représentant du gouverneur des Hauts-Bassins, à savoir son conseiller technique Oumarou Kaboré. « L’ampleur du fléau interpelle sur la nécessité d’engager des actions fortes afin de restaurer les valeurs civique et citoyenne dans l’école burkinabè », a laissé entendre M. Kaboré. La présente rencontre, a fait savoir le directeur régional des droits humains et de la promotion civique (DRDHPC) des Hauts-Bassins, Adama Yéyé, entre dans le cadre des rencontres régionales de formation et de sensibilisation des structures de parents d’élèves initiées par le ministère en charge des droits humains depuis 2014, au profit des région du Nord et des Hauts-Bassins. Ces rencontres ont pour objectif, d’outiller les parents sur leur rôle dans l’éducation des enfants au civisme, à la tolérance, et à la paix, a-t-il indiqué. M. Yéyé reste convaincu qu’en matière d’éducation des enfants, les parents d’élèves sont les acteurs-clés.« Le comportement des élèves à l’école est conforme aux valeurs qui leur sont transmises en famille »,a-t-il affirmé. Selon le directeur de l’éducation au civisme et à la citoyenneté (DECC), Armand Héma, il s’agit d’un atelier-bilan. «Nous sommes là pour faire le bilan de ce qu’ils ont pu mettre en œuvre une année après les ateliers de concertation de 2016 », a-t-il signifié. Et d’ajouter qu’au cours de ces deux journées, parents d’élèves et acteurs des droits humains vont discuter à bâtons rompus, sur toutes les questions liées à l’incivisme en milieu scolaire. Pour le secrétaire général de la coordination régionale des APE des Hauts-Bassins, Dofinizoumou Koura, les responsabilités sont partagées face à ce mal. « Il est bien vrai qu'il y a une part de responsabilité des parents, mais il y a également les autorités, les enseignants et aussi les élèves eux-mêmes », a-t-il affirmé. Ce qui est plus regrettable, à l’entendre, c’est que l’impression est donnée que « les parents ont démissionné de leur mission d’éducateur ». M. Koura a alors saisi l’occasion pour lancer un appel à tous les parents d’élèves, à prendre à bras-le-corps la question de l’éducation de leurs enfants, car « l’éducation commence toujours dans la cellule familiale ».

Alpha Sékou BARRY