Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Université Ouaga I : les normes sociales dans le laboratoire de l’IPERMIC

19/12/2017
1 442

Université Ouaga I

 

Les normes sociales dans le laboratoire de l’IPERMIC

 

Le laboratoire de recherche INFO/COM de l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la communication (IPERMIC), en collaboration avec l’UNICEF, a mené une étude sur les normes sociales dans 16 localités du Burkina Faso. La structure a restitué les résultats de cette recherche au cours d’un atelier tenu, les 13 et 14 décembre 2017 à Bobo-Dioulasso.

 

Les normes sociales concernent les comportements les plus consensuels observés par les individus au sein de leur communauté. Ces individus de façon générale, agissent en se conformant à ces comportements unanimement adoptés par la société. Le laboratoire de recherche INFO/COM de l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la communication (IPERMIC) de l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki Zerbo, a mené une étude sur ces normes sociales dans 16 localités du Burkina Faso. Il s’est agi à travers ces recherches, d’identifier et de catégoriser les différentes règles de conduite qui s’appliquent à un contexte, particulièrement en matière de  réalisation des droits des enfants et des femmes. Cette étude a permis d’avoir une meilleure connaissance de la question des normes sociales et de leur processus d’évolution dans les régions. Elle a permis de faire une cartographie mettant en exergue les règles de conduite, les modèles de référence en matière de comportement, ainsi que les goulots d’étranglement qui freinent les changements de comportement dans certains domaines. Cette étude a été restituée, les 13 et 14 décembre 2017 à Bobo-Dioulasso, aux leaders communautaires et religieux, aux ONG, aux acteurs de la société civile et aux services déconcentrés, au cours d’un atelier. Elle a permis de familiariser les participants avec la théorie des normes sociales et leurs conséquences sur la vie des enfants et des femmes, et de répertorier les normes sociales au sein des différentes régions socio-culturelles. Pour l’enseignant chercheur à l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki Zerbo, Alizeta Ouoba/Compaoré, cette étude aura pour avantage d’orienter les acteurs intervenant sur les questions sociales, surtout en matière de développement humain, dans les différentes régions.

Adaman DRABO