Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Mise en place des services sociaux communaux :Save the Children est à pied d’œuvre

18/12/2017
534

Mise en place des services sociaux communaux

 

« Save the Children » est à pied d’œuvre

 

L’organisation non gouvernementale (ONG) « Save the Children » a organisé une rencontre de plaidoyer sur la mise en œuvre des services communaux sociaux, le jeudi 30 novembre 2017 à Dédougou. Cette rencontre a connu la présence des responsables des communes concernées, des  cadres de l’Action sociale et de la famille, des autorités administratives de la région.

 

 

Depuis plusieurs années, la lutte contre la pauvreté est une constante des politiques économiques et sociales au Burkina Faso.Pour faire face à cette situation, les autorités du pays ont fait de la protection sociale une priorité, afin de réduire l'exclusion sociale et diminuer la vulnérabilité de la population face aux risques climatiques, environnementaux, sociaux, politiques et économiques. Dans cette optique, le Secrétariat permanent du Conseil national pour la protection sociale (SP/CLPS) a commandité une étude en 2016. Cette étude a fait ressortir que sur 351 communes au Burkina Faso, seulement 50 communes disposent de services sociaux. L’ONG « Save the Children », dont la politique est de contribuer au renforcement de l’environnement institutionnel, comptait en 2017, apporter son appui à la mise en place de 15 services sociaux communaux et ce, en suivant les recommandations de « l’initiativede Yako ». C’est dans ce cadre que l’ONG a organisé une rencontre de plaidoyer sur la mise en œuvre des services communaux sociaux, le jeudi 30 novembre 2017 à Dédougou. Pour Alain Somé, coordonnateur du Projet intégré de protection de l’enfant et renforcement de l’environnement familial et communautaire (PIEREF), la rencontre de plaidoyer avait pour objectif de susciter l’adhésion des premiers responsables des communes dans la mise en place des services sociaux communaux, car les besoins sociaux de base se posent avec acuité dans les différentes communes. Il a expliqué que sa structure entend mettre en œuvre « l’initiative de Yako » à travers principalement trois projets qui contiennent des composantes de cash transfert non conditionnel et d’activités d’accompagnement sensibles aux enfants. Il s’agit du PIEREF dans les communes rurales de Yé et Safané et la commune urbaine de Dédougou, avec le soutien financier du gouvernement de la Finlande à travers Save the Children Finlande, le Projet multisectoriel intégré de résilience des ménages pauvres et très pauvres face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les provinces septentrionales de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso (PROMIRIAN) précisément dans les communes de Djibasso, Madouba, Kombori et Barani (province de la Kossi) et les communes de Toéni, Gomboro et Lankoué dans la province du Sourou. Le troisième intervenant est le Projet de mise en œuvre des interventions de protection sociale sensible aux enfants dans les communes de Yé, Safané, Kona, Dédougou et Boromo (région de la Boucle de Mouhoun) avec le soutien financier de l’UNICEF. « Au cours de la durée du projet, un travail sera fait afin de mettre en œuvre les services sociaux dans les différentes communes. Aussi, une stratégie sera mise en œuvre afin de préparer l’après projet pour permettre aux services communaux de toujours fonctionner. Pour ce faire, nous sommes en partenariat avec l’Etat afin qu’il institutionnalise les services sociaux communaux et en les dotant de ressources nécessaires », a-t-il conclu. Selon le préfet de Dédougou, Emile Hien qui a présidé les travaux, la protection sociale est l’ensemble de politiques publiques, de programmes et de systèmes qui aident les personnes et les ménages pauvres et vulnérables, à réduire leur vulnérabilité sur le plan socio-économique,  renforcer leurs capacités à affronter les risques et les chocs, et améliorer leurs droits et leur statut sociaux. Il a salué l’initiative de l’ONG Save the Children, qui a opté apporter son appui à la mise en place des quinze services sociaux communaux dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre Nord. Il a montré la disponibilité de l’administration à accompagner la mise en œuvre des services sociaux dans les différentes communes de la province. Au cours des échanges, les participants ont eu droit à des communications sur la protection sociale sensible aux enfants, l’initiative de Yako, l’importance des services sociaux et les procédures de mise en place des services sociaux.

Stanislas BADO

AIB/ Mouhoun