Burkina : une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le  Chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré, après des échanges avec le président du Faso ce jeudi, a estimé que le vote des Burkinabè de l'étranger est "un droit absolu" / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Journée mondiale de lutte contre le Sida : la 30e édition commémorée à Boussé

15/12/2017
1 768

Journée mondiale de lutte contre le Sida

La 30eédition commémorée à Boussé

Ziniaré, (AIB) - La 30eJournée mondiale de lutte contre le Sida (JMS) a été commémorée, le vendredi 1erdécembre 2017 à Boussé, dans la province du Kourwéogo. Placée sous le thème : « Mettre fin au Sida : Accélérer l’atteinte des 90-90-90 en ne laissant personne de côté », cette commémoration a été présidée par Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, président du Conseil national de lutte contre le Sida et les IST (CNLS-IST).

Cette trentième commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida (JMS) au Burkina Faso a été marquée par plusieurs actes. Allocutions, cérémonial de décoration, passation de témoin de l'organisation de la JMS, remise de vivres et d'une ambulance et visite de stands d’exposition ont été les temps forts de la JMS 2017 à Boussé. Tour à tour, Philipe Kinda, 1eradjoint au maire de la commune de Boussé, et Moumouni Kinda, représentant des jeunes de la région, se sont réjouis de la présence effective du président du Faso à cette commémoration. Conscients de leurs rôles et responsabilités dans la lutte contre la pandémie, ils ont rassuré que « Nous nous engageons à nous impliquer dans la lutte pour l'atteinte des objectifs visés. Nous nous engageons à informer, à sensibiliser et à éduquer les populations et particulièrement les jeunes à se protéger et à protéger les autres ». Nana Fatoumata Benon/Yatassaye, gouverneure de la région, a souligné que « Dans la région du Plateau central, à ce jour, 2 110 personnes vivant avec le VIH sont répertoriées dans la file active dont 46% d’hommes, 52% de femmes et 2% d’enfants. Sur ce nombre total, 1 337 bénéficient du traitement antirétroviral au nombre desquelles 695 femmes et 78 enfants ». Malgré les acquis engrangés dans la région, Mme Benon a tout de même reconnu que beaucoup reste à faire car de nombreux défis demeurent. Pour ce faire, elle a invité les différents acteurs à intensifier la lutte dans la région afin de consolider les nombreux acquis déjà engrangés. Au regard de la dynamique du VIH/Sida dans le monde, le Burkina s'est doté d'un Plan d’urgence 2017-2018 pour l’accélération de la réponse nationale au VIH. L'un des objectifs de ce plan d'urgence est de mettre fin à la propagation du virus et de permettre aux personnes séropositives de vivre dignement. Pour ce faire, avec l'appui des partenaires techniques et financiers, plusieurs actions ont été menées, a précisé Pr Nicolas Medah, ministre de la Santé. Malgré ces efforts, de nombreux défis restent à relever dans les domaines du dépistage et de la communication pour le changement de comportement. C'est pourquoi le Burkina s'est engagé à renforcer les stratégies d'élimination à travers la prévention, le traitement et la lutte contre la discrimination et la stigmatisation. Et le Burkina Faso a été félicité par la coordonnatrice résidente du Système des Nations unies pour les efforts consentis dans le domaine du droit à la santé des personnes affectées et infectées. Au regard des difficultés rencontrées, le pays a été invité à poursuivre ses efforts dans la riposte. Pour leur part, le ministre Alpha Barry et le Pr Elie Kabré, parrains de la commémoration, se sont engagés à poursuivre la lutte afin que d'ici à 2030, l'élimination du VIH soit une réalité dans la région du Plateau central. La présence effective du président du Faso à cette commémoration a été justifiée par le ministre Nicolas Medah :« La présence de Son Excellence Monsieur le président du Faso est le gage de sa conviction, de sa détermination et de son engagement à promouvoir le droit à la santé afin de mettre fin au Sida. Le président du Faso est venu saluer les efforts et l'engagement des communautés dans la lutte. Sa présence est également un appel à redoubler plus d'efforts pour l'atteinte des 90-90-90 en vue de l'élimination du VIH/Sida dans notre pays ». Au cours de cette commémoration, dix acteurs de la lutte contre le VIH/Sida ont été décorés. Roch Marc Christian Kaboré a offert une ambulance à la population du Kourwéogo et des vivres au Centre de récupération et d'éducation nutritionnelle. Pour l'organisation de la JMS en 2018 à Gorom-Gorom, le témoin a été passé au gouverneur de la région du Sahel. Cette commémoration de la 30eJMS à Boussé a pris fin par la visite des stands d'exposition des acteurs et partenaires de la lutte contre le VIH/Sida.

Abdias Cyprien SAWADOGO