Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Mise en place des bureaux des CVD: vive tension dans la commune de Solenzo

14/12/2017
460

Mise en place des bureaux des CVD

Vive tension dans la commune de Solenzo

Solenzo, (AIB) - Les habitants de 16 villages sur les 29 que compte la commune de Solenzo se sont retrouvés devant la mairie, le 4 décembre 2017, pour exiger la reprise du processus de mise en place des bureaux des Comités villageois de développement (CVD). Selon les manifestants du jour, les bureaux actuels ont été mis en place sans consensus.

 Ils étaient près d’une centaine, des hommes et des femmes, à se retrouver devant l’hôtel de ville de Solenzo, le lundi 4 décembre 2017, pour exiger la reprise du processus de mise en place des différents bureaux des Comités villageois de développement (CVD). Le maire et le secrétaire général de la mairie étant absents, les manifestants décident de fermer les locaux de la mairie si personne ne vient les écouter. Ils disent avoir auparavant déposé une note à la mairie pour exiger la reprise des élections des bureaux des CVD dans les villages mais la note est restée sans suite. Alertée, la police se déporte sur les lieux pour calmer la situation. Les grévistes demandent aux forces de l’ordre de faire venir le premier adjoint au maire qui, selon eux, a fui dès leur arrivée. Le premier adjoint au maire, Issa Belem, fut alors escorté par la police pour venir rencontrer les manifestants. M. Belem a demandé à rencontrer les responsables des manifestants mais ceux-ci ont exigé que les discussions se fassent en public devant tout le monde. Yacouba Zonou du village de Gnanssoumadouogu a alors pris la parole, au nom des manifestants. Selon lui, le maire veut créer une division au sein des villages avec la mise en place des bureaux des CVD. A l’en croire, le maire n’a pas respecté les règles de la mise en place des différents bureaux. En effet, poursuit-il, dans les villages, ce sont les amis des conseillers municipaux qui ont mis les bureaux en place sans consensus ni élection, avec la complicité de la mairie. Il demande au premier adjoint au maire de prendre le problème au sérieux et de le résoudre dans une semaine au plus tard car les CVD sont là pour le développement de toute la commune et non au service des politiciens qui créent des tensions et des haines dans les villages. Le premier adjoint au maire a dit avoir compris le message et a rassuré les manifestants qu’il transmettra leurs exigences au maire Désiré Traoré. Il a demandé aux manifestants de dresser une liste des villages contestataires, ce que les manifestants ont refusé, arguant que le premier adjoint au maire est au courant de tout. Après la mairie, les manifestants se sont rendus à la préfecture de Solenzo pour prendre à témoin le préfet, Illassa Dianda. Après quelques échanges, ils ont dressé une liste de 16 villages dans lesquels ils estiment que la mise en place des bureaux des CVD doit être reprise. Cette liste a été remise au préfet qui les rassurés qu’il la transmettra à qui de droit. Les manifestants se sont ensuite dispersés en se donnant rendez-vous dans les jours à venir.

 

Salifou OUEDRAOGO