Burkina : une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le  Chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré, après des échanges avec le président du Faso ce jeudi, a estimé que le vote des Burkinabè de l'étranger est "un droit absolu" / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Mise en œuvre du PAPSA : le point du second semestre 2017

14/12/2017
436

Mise en œuvre du PAPSA

 

Le point du second semestre 2017

 

La 2e session du comité régional de coordination du Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (CRC/PAPSA) des Cascades s’est tenue, le 28 novembre 2017 à Banfora. Le point des activités menées durant le premier semestre 2017 par les directions régionales en charge du développement rural, ont été au centre de cette concertation.

 

Les membres du comité régional de coordination du Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (CRC/PAPSA) se sont rencontrés pour la 2e fois au cours cette année, le 28 novembre 2017 à Banfora. A l’ordre du jour, le rappel des programmations 2017, les acquis du projet par sous-secteur à la date du 15 novembre 2017, le taux d’exécution financière à cette même date, les difficultés rencontrées, les solutions préconisées et les perspectives. Issus des structures déconcentrées, des ONG et associations de développement, et des organisations faitières, les membres du comité régional de coordination du PAPSA sont parvenus à des suggestions et recommandations dont la prise en compte permettrait d’améliorer les performances des acteurs. De façon unanime, les différents acteurs ont souhaité que des dispositions soient prises pour la signature des protocoles dans le 1er trimestre de 2018. Les sessions du comité régional de coordination visent à permettre aux acteurs du niveau régional, d’exercer leur mandat, de rendre compte sur la mise en œuvre des activités du projet, tout en apportant leurs contributions à l’atteinte des résultats du projet dans les Cascades. Les travaux ont été présidés par le secrétaire général de la région, Boubakary Traoré, représentant la gouverneure, présidente statutaire de ce cadre d’échanges. Selon M. Traoré la session devrait permettre non seulement de dépeindre les atouts et insuffisances des sous-secteurs de mise en œuvre du Projet, mais également de réussir la capitalisation des expériences vécues. En rappel, la signature des protocoles de collaboration avec les différentes directions régionales en charge du développement (agriculture, élevage et environnement) qui devrait intervenir dès les premiers mois de 2017, n’a été effective que courant octobre-novembre 2017. Cet état de fait aurait mis un peu à mal, une exécution très réussie du Programme. Pourtant, a déclaré Boubakary Traoré, « malgré le contexte particulièrement difficile du projet dont la signature des protocoles de collaboration avec les différentes directions régionales en charge du développement a eu lieu courant octobre-novembre, les acteurs de mise en œuvre du Projet se sont investis et ont obtenu des résultats». Conçu en 2008 dans un contexte de crise alimentaire, le PAPSA vise à améliorer la capacité des petits producteurs, à accroitre les productions vivrières et à assurer une plus grande disponibilité de ces produits sur le marché toute l’année.

                                                                                                               Mamadou YERE

(AIB/Comoé)