Le sergent-chef Roger Koussoubé, allias ''Le Touareg'' a déclaré à la barre qu'il fera des révélations s'il a la garantie que sa famille est sécurisée // Le Forum national de la diaspora réunit du 11 au 13 juillet 2018 à Ouagadougou près de 350 participants //  Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) //  L'Ambassade de la Chine continentale est ouverte à Ouagadougou à partir de ce  12  juillet 2018  // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

11 décembre 2017 dans la Boucle du Mouhoun : le mérite de 104 personnes reconnu

14/12/2017
473

11 décembre 2017 dans la Boucle du Mouhoun

 

Le mérite de 104 personnes reconnu

 

La ville de Nouna a abrité la cérémonie commémorative de la fête de l’indépendance, le 11 décembre 2017, dans la région de la Boucle du Mouhoun. Présidée par le gouverneur de la région, Edgard Sié Sou, elle a été marquée par la décoration de 104 récipiendaires et la parade militaire, paramilitaire et civile.

 

C’est Nouna, chef-lieu de la province de la Kossi, à 57 km de Dédougou (chef-lieu de la région), qui a abrité, le 11 décembre 2017, les festivités commémoratives du 57e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, dans la Boucle du Mouhoun. Rendez-vous inédit des fils et filles et de l’ensemble des corps constitués de la région, cette cérémonie a drainé du beau monde à Nouna. Pour l’occasion, la ville hôte a fait l’effort de faire peau neuve, en se débarrassant de ses insanités pour rendre un cadre agréable de séjour à ses invités et ce, sous l’impulsion du conseil municipal et de la commission embellissement. Dans son adresse, le gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Edgard Sié Sou a rendu un hommage aux acteurs de la région et plus particulièrement aux producteurs qui font la fierté et la réputation de la Boucle du Mouhoun. Cette région, la plus grande du Burkina Faso, appelée « grenier du Burkina Faso », regorge d’énormes potentialités, mais contraste avec son état de pauvreté, a dit le gouverneur. « C’est pourquoi, cette commémoration, loin d’être pour nous une simple occasion de réjouissance populaire, constitue un moment privilégié de réflexion et d’évaluation de notre difficile, mais combien exaltante marche résolument vers le développement économique et social de notre région », a-t-il souligné. Le gouverneur a également rappelé, non sans amertume, que la région a été la cible d’attaques barbares des hommes sans foi ni loi à Djibasso, dans la Kossi, le 1erseptembre 2017 et à Toéni dans le Sourou, le 27 septembre 2017. Il en a appelé au changement de comportement des habitants de la région pour faire face à l’insécurité sous toutes formes, par une étroite collaboration avec les forces de défense et de sécurité. Parlant du regain de l’incivisme, mettant en mal la cohésion sociale, le gouverneur a invité les populations de la région à un sursaut patriotique pour la  préservation des acquis, la paix et les valeurs morales et culturelles, en conformité avec le thème de ce 57e anniversaire, à savoir : « Diversité culturelle, citoyenneté responsable pour un Burkina Faso solidaire et harmonieux ». Pour ce 57eanniversaire, 104 personnes ont reçu la distinction honorifique de la nation dans la Boucle du Mouhoun dont 10 médailles de l’Ordre national, 32 de l’Ordre du mérite, 38 des Ordres spécifiques et 24 pour la médaille d’honneur des collectivités locales. La grande parade militaire, paramilitaire et civile a mobilisé 1 000 défilants pour le grand plaisir de la population du Numandu (Nouna). Tout en souhaitant bonne fête à l’ensemble des citoyens de la région, le gouverneur a donné rendez-vous à Tougan dans la province du Sourou pour la célébration en 2018 du 58e anniversaire de l’indépendance de « notre pays ».

 

Daouda KONATE

AIB/Nouna