Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

11 décembre : Difficile mais pas impossible de loger plus de 6000 participants

07/12/2017
335

11 décembre : Difficile mais pas impossible de loger  plus de 6000 participants

 

Gaoua, 07 déc. 2017 (AIB)-La commission hébergement du 11 décembre à réussi à loger les 5200 défilants. Mais à la date du 07 décembre, elle ne dispose que de 550 logements pour abriter un millier de personnalités, a appris l’AIB auprès de son président  Brou Sansan Da.

 

 


Comment loger à Gaoua un peu plus de 5000 défilants et environ un millier de personnalités et d’officiels ? La réponse à cette interrogation est présentement le casse tête chinois de la commission régionale accueil et hébergement, chargée de trouver un logis à toutes ces personnes devant prendre part aux festivités du 11 décembre dans la capitale de la région du Sud-ouest.

 

« Notre commission est au carrefour de toutes les autres, ce qui justifie l’immensité du travail à abattre », a expliqué le président de ladite commission, Brou Sansan Da. Dans la cité du Bafuji, hôtels, auberges, écoles, CEG, lycées ainsi que des bâtiments administratifs et de privés ont été réquisitionnés pour la circonstance.

 

Pour lui, ces sites ont été sélectionnés par sa commission après une vérification sur l’existence d’un certain nombre de commodités, à savoir la disponibilité de l’électricité, de l’eau, de latrines, de douches et de la propreté des lieux.

 

« Les troupes défilantes ont commencé à converger vers Gaoua depuis le 5 décembre. Et elles ont été toutes logées sur les divers sites prévus pour leur accueil. Donc du côté des défilants, le problème de logement ne se pose pas, même si d’autres arrivent à la dernière minute », a assuré Brou Sansan Da.

 

Cependant, le président de la commission a avoué des difficultés pour le logement des personnalités et officiels conviés pour les festivités. Ces personnes sont estimées à un millier par le comité d’organisation.  Pour l’instant, la commission accueil hébergement a indiqué ne disposer  que des 475 nouveaux logements sociaux érigés à l’entrée de la ville et de 93 autres bâtiments construits par des particuliers.

 

« Nous sommes conscients qu’avoir environ 550 logements pour ces officiels est insuffisant. Et la répartition est d’autant encore plus difficile quand on sait que certaines de ces personnalités viendront avec leurs agents de sécurité », a souligné Brou Sansan Da, un brin agacé. Avant de lâcher : «Ce qui est sûr, les personnalités de première ligne seront logées. En ce qui concerne les autres, j’espère que certains accepteront partager leur logement avec d’autres».

 

Agence d’Information du Burkina

 

ssh/ata