Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

*Houndé : La mine d’or sera inaugurée ce samedi

07/12/2017
304

Echos de l’Ouest

 

*Houndé : La mine d’or sera inaugurée ce samedi

La mine d’or de Houndé sera inaugurée ce samedi 9 décembre 2017, par le président du Faso,Roch Marc Christian Kaboré. La cérémonie marque officiellement le début de la phase opérationnelle de la société minière Houndé Gold Operation, filiale du groupe « Endeavour Mining ». D’une capacité de production annuelle de 6 à 8 tonnes d’or pour un capital de 75 milliards de francs CFA, les activités de cette mine vont engendrer la création de 700 emplois directs permanents et des milliers d’emplois temporaires. Elle paiera à l’Etat burkinabè, 20 milliards de francs CFA par an, comme recettes fiscales. La société est détenue à 90% par le groupe « Endeavour Mining » et 10% par l’Etat burkinabè. Le gisement de Houndé s’étend sur une superficie de 23,19 km2 avec des réserves estimées à 48,210 tonnes d’or. Le coût des investissements est de plus de 161 milliards de F CFA et la durée de l’exploitation de la mine est d’environ dix ans. Les travaux de construction de cette infrastructure avaient été lancés, le 30 juin 2016.

*Bérégadougou : Les élèves en grève contre des tee-shirts « frelatés »

Le lundi 4 décembre 2017, il n’y a pas eu cours au Lycée départemental de Bérégadougou, dans la province de la Comoé, où les élèves ont tous déserté les salles de classe. Ceci, a-t-on appris, pour exprimer leur désarroi contre la qualité jugée au rabais des tee-shirts fourni par la direction. A en croire des élèves en effet, la direction dudit lycée avait intégré aux frais de scolarité à la rentrée, la somme de 1 750 F CFA pour la confection de tee-shirt pour chaque élève devant être portés pendant les cours, les après-midi. Mais les tee-shirts livrés ne sont pas du goût des élèves qui les qualifient de « frelatés ». C’est ainsi sous la conduite de leur bureau, ceux-ci ont intimé à la direction, de faire confectionner d’autres de meilleure qualité ou de leur rembourser une partie de l’argent collecté, faute de quoi, ils se donnent le droit de porter des tenues ordinaires pour les cours, les après-midi. Dès lors, c’est un bras de fer qui s’est instauré entre le proviseur et le bureau des élèves qui n’entendent pas se laisser faire. Et pour marquer leur colère, les élèves ont donc décidé un boycott des cours ce lundi, tout en promettant de déverser les tee-shirts reçus devant le bureau du proviseur.