Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Compagnie républicaine de sécurité de Dédougou : 38 stagiaires aptes à intégrer les rangs

06/12/2017
849

Compagnie républicaine de sécurité de Dédougou

 

38 stagiaires aptes à intégrer les rangs

 

Le groupement de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Dédougou a organisé une cérémonie de fin de stage de 38 stagiaires, le lundi 27 novembre 2017 à Dédougou. Pendant 45 jours, ces nouveaux affectés au groupement de la compagnie républicaine de sécurité de ladite ville, ont été briefés sur dix modules relatifs au maintien de l’ordre.

 

38 stagiaires dont deux filles, nouvellement affectés au groupement de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Dédougou, ont reçu « le feu vert » du directeur régional de la police nationale de la Boucle du Mouhoun, Dofinihanmi Ernest Bazin, le 27 novembre 2017, à intégrer le corps, après 45 jours de stage d’aguerrissement. Ces stagiaires, pour avoir fait « preuve de bonnes dispositions physiques, morales, mentales et d’une volonté à toutes les épreuves endurant ainsi la fatigue des privations et contraintes diverses liées au stage », sont désormais des policiers aguerris, aptes à faire face à l’insécurité et au maintien de l’ordre, selon le commandant de la CRS Dédougou, Omar Soulama. Pour prouver à l’autorité qu’ils ont bien assimilé les dix modules enseignés au cours de ces 45 jours de stage, les nouveaux affectés à la CRS Dédougou ont fait une démonstration en gestes et techniques en intervention et le maniement des armes et du bâton de police à poignet latérale qui est l’outil de travail de sécurité et de défense. Tout comme les 36 garçons, les deux filles qui sont les premières à intégrer les rangs de la CRS Dédougou, ont, elles aussi, montré qu’elles étaient capables au maniement des armes, de l’avis du chef de l’encadrement et de la formation continue du groupement de compagnie républicaine de sécurité de Dédougou, l’officier de police Aristide Zombré. Ce stage, s’il prend fin sur de bonnes notes, ne s’est pas déroulé non sans difficultés, à en croire le commandant de la CRS Dédougou. Des difficultés que le commandant Omar Soulama, résume en trois points. Il s’agit du manque de certains matériels, de la prise en charge alimentaire des stagiaires, et de la motivation pour les formateurs.

Kamélé FAYAMA