Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Prévention et gestion des crises humanitaires: action contre la faim renforce les capacités des acteurs

06/12/2017
874

Prévention et gestion des crises humanitaires

Action contre la faim renforce les capacités des acteurs

 

Tapoa, (AIB) - L’ONG Action contre la faim (ACF), à travers son projet PPRC/ST (Prévention, préparation et réponses aux catastrophes naturelles dans les provinces du Soum et la Tapoa), a organisé, du 7 au 9 novembre 2017 à Diapaga, un atelier de formation et de sensibilisation au profit des membres des conseils départementaux et provinciaux de secours d’urgence et de réhabilitation de la Tapoa. Placé sous la présidence du haut-commissaire Félix Daboné, l’atelier a réuni les maires, les préfets, les services déconcentrés de la province ainsi que les autorités coutumières et religieuses.

 

Cet atelier, deuxième du genre après celui d’août 2017, a été animé par deux membres du secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR). L’objectif de cet atelier étant de renforcer les capacités des acteurs dans la prévention et la gestion des risques, des crises et des catastrophes naturelles ainsi que des conflits liés à l’utilisation des ressources, les communicateurs ont axé leur message sur les thématiques suivantes : prévention et gestion des risques, des crises humanitaires et des conflits communautaires liés à l’utilisation des ressources naturelles ; sensibilisation sur la loi d’orientation relative à la prévention et à la gestion des risques, des crises humanitaires et des catastrophes ; rôles, attributions et responsabilités des COPROSUR et des CODESUR. La session a permis de définir les concepts clés, d’exposer et d’échanger sur la réduction des risques de catastrophes, le dispositif national de gestion des catastrophes, les alertes précoces, le rôle et la responsabilité des acteurs. Pour le coordonnateur terrain de ACF, Abdalah Jabir Traoré, les multiples catastrophes et crises humanitaires que connaît le Burkina Faso, dont les plus fréquentes sont les inondations, les vents violents, les conflits intercommunautaires, les attaques acridiennes et les sécheresses, rendent les populations vulnérables et constituent de véritables drames. C’est donc pour améliorer leur résilience que l’ONG a mis en œuvre le PPRC/ST qui vise à renforcer les capacités des acteurs afin qu’ils remplissent convenablement leur mission.

 

K. Boureima LIDO

AIB/Tapoa