Pose ce 15 octobre à Ouagadougou de la 1re pierre d'un mémorial en souvenir à Thomas Sankara, à l'occasion du 31e anniversaire de son assassinat // Le parlement burkinabè demande un suivi rigoureux de ses recommandations relatives à la situation sécuritaire nationale // Le gouvernement  rassure de sa bonne foi à tenir ses engagements en ce qui concerne l'application du protocole d'accord signé avec les syndicats de l'éducation // Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // 




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Foire de santé dans la commune de Yargo:lLa population s’engage pour une commune sans Sida

06/12/2017
1 331

Foire de santé dans la commune de Yargo

La population s’engage pour une commune sans Sida

Koupèla, (AIB) – Le bureau de Koupéla de l’ONG Plan International Burkina a organisé une foire de santé dénommée « Laafi raaga » le jeudi 30 novembre 2017 dans la commune rurale de Yargo. Placée sous le parrainage de Boniface Naré, ingénieur géologue et fils de ladite commune, cette foire avait pour objectif de sensibiliser les hommes afin qu’ils adhèrent à la prévention de la transmission mère-enfant du VIH.

Sensibiliser les hommes afin qu’ils adhèrent à la prévention de la transmission mère-enfant du VIH/sida, accompagnement leurs femmes dans les formations sanitaires, fassent le test de dépistage et pratiquent la planification familiale, voilà entre autres les objectifs de cette foire de santé dénommée « Laafi raaga » qui a eu lieu le jeudi 30 novembre 2017 à Yargo. Placée sous le thème « Prévenir la transmission mère-enfant du VIH, les hommes s’engagent », ce marché dit de santé, qui a lieu chaque année, a mobilisé les autorités coutumières, religieuses et administratives de la province du Kourittenga. Cette cérémonie a été placée sous le parrainage de Boniface Naré, ingénieur géologue à la retraite et fils de Yargo. Pour lui, l’initiative de Plan International Burkina est une chose louable. «Je salue cette initiative à sa juste valeur. La lutte contre la transmission mère-enfant du VIH reste toujours primordiale et nous devons faire de cela notre cheval de bataille », a souligné M. Naré. La journée a débuté par une course cycliste féminine. Les populations ont également eu droit à des messages de sensibilisation et à des pièces de théâtre. Barnabé Naré a pris l’engagement, au nom des hommes, de s’engager dans la lutte contre la transmission mère-enfant du VIH. « Nous, les hommes de la commune de Yargo, avons pris l’engagement, à partir d’aujourd’hui, de nous impliquer dans la lutte contre la transmission mère-enfant du VIH en accompagnant toujours nos femmes dans les formations sanitaires et en acceptant de nous faire dépister », a-t-il laissé entendre. La directrice de Plan International Burkina bureau de Koupéla, Awa Kafando/Sawadogo, a salué la mobilisation des populations et leur a demandé de respecter les engagements pris au cours de cette foire. « L’objectif de cette foire était de mobiliser les communautés autour d’un thème qui est l’implication des hommes dans la santé de la mère et de l’enfant.  Je profite lancer un appel à toute la population à mettre en œuvre le message pour ensemble préserver l’avenir des fils et filles de cette commune », a ajouté Mme Kafando.   Les hommes et les femmes qui ont donné de bons exemples sur la prévention de la transmission mère-enfant du VIH/Sida, sur la planification familiale et sur la consultation post-natale, ont été récompensés. Chacun a reçu des boules de savon, des pagnes, des seaux, des T-shirts et des pneus de vélo. Les dix meilleures cyclistes ont reçu des prix allant de 1500 F à 5000 F CFA. En rappel, la commune rurale de Yargo compte deux centres de santé engagés à accompagner l’ONG Plan International dans la lutte contre le VIH/Sida.

Amédée SILGA