Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

11-Décembre 2017 à Gaoua :des infrastructures prêtes pour la fête

04/12/2017
686

11-Décembre 2017 à Gaoua

 

Des infrastructures prêtes pour la fête

 

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a inauguré, le dimanche 3 décembre 2017 à Gaoua, des infrastructures entrant dans le cadre  de la célébration du 57eanniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

 

A quelques jours de la commémoration de la fête de l’indépendance du Burkina Faso, le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba a inauguré les infrastructures majeures réalisées à cet effet, le dimanche 3 décembre 2017 à Gaoua. Pendant près de quatre heures, le Premier ministre, à la tête d’une forte délégation, a honoré au rituel d’inauguration. Ainsi, au cours des différentes séances, M. Thiéba a félicité les entrepreneurs qui ont effectué les constructions. Au total, huit infrastructures de grande importance ont été inaugurées. Il s’agit des voies bitumées, des  logements de Tonkar et ceux de « Gaoua Paris », du stade régional, de la Place de la Nation, d’un marché, de la gare routière et de la Maison de l’appelé. A la fin des inaugurations, le Premier ministre a exprimé sa joie au regard de l’état d’avancement des travaux. « Nous sommes satisfaits, car nous avons constaté que toutes les infrastructures sont quasiment achevées », a-t-il déclaré. Il a ajouté que la seule infrastructure non achevée est la salle polyvalente. Mais, pour cet ouvrage, les travaux ont commencé en retard, parce que son emplacement est un peu complexe. Il fallait observer certaines normes architecturales pour une réalisation efficiente. S’agissant de cette même salle polyvalente, M. Thiéba a rassuré que si tout va bien, elle sera réceptionnée d’ici à mars 2018. Au vu de ce qui a été constaté sur le terrain, le chef du gouvernement pense que les entrepreneurs ont bien travaillé. Par ailleurs, il a confié que la réussite des entrepreneurs a été possible avec l’accompagnement des populations. Il a aussi laissé entendre que le coût des réalisations est compris entre 26 et 27 milliards de F CFA. Mais le coût global des investissements s’élève autour de 32 milliards de F CFA, avec l’intervention de partenaires comme la Loterie nationale burkinabè (LONAB) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

 

« L’occasion de créer un noyau urbain fort »

 

Ces structures ont contribué à la réalisation de certains ouvrages. Dans le discours inaugural, le président du Comité national d’organisation (CNO) du 11-Décembre, Siméon Sawadogo est revenu sur les raisons de la réalisation d’infrastructures dans les régions hôtes. De son avis, l’objectif de la construction de ces infrastructures est de permettre aux capitales régionales de renforcer leur capacité d’accueil en hébergement. C’est également l’occasion pour l’Etat de créer un noyau urbain fort, pour booster le développement de toute la région. «Le gouvernement met ainsi à la disposition des populations, des ouvrages de qualité, permettant l’amélioration des conditions de vie et de travail », a indiqué M. Sawadogo. Pour ce faire, il a invité l’ensemble des bénéficiaires à faire bon usage de ces nouvelles infrastructures. Pour conclure, le président du CNO a salué les entreprises, les partenaires et les bonnes volontés qui ont permis la réalisation de ces infrastructures. Quant au maire de Gaoua Fiacre Kambou, il a exprimé sa gratitude, au regard des réalisations faites dans sa commune. Pour lui, de ces festivités nationales se cachent d’énormes merveilles pour Gaoua. En effet, de la réalisation d’infrastructures routières et marchandes en passant par les constructions d’habitats modernes, Gaoua fait ainsi peau neuve, à la grande satisfaction de ces populations. Egalement, le maire a loué l’engagement des forces vives de la région pour la réussite de ces activités. Enfin, il a appelé toutes les volontés soucieuses du développement de la région à un engagement autour de cette fête nationale. Le représentant des partenaires, le directeur général de la LONAB, Simon Tarnagda, pour sa part, a déclaré que sa structure ne pouvait pas se mettre en marge de l’organisation de la fête de l’indépendance. C’est pourquoi, elle a investi près de 250 millions de F CFA dans la réalisation d’infrastructures. Dans ce cadre, elle va réhabiliter la salle d’urgence de l’hôpital de Gaoua et financer la construction de deux centres de santé et d’autres infrastructures.

Evariste YODA