Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Canton de Rissiam: Naaba Koanga célèbre le nouvel an coutumier

04/12/2017
649

Canton de Rissiam

Naaba Koanga célèbre le nouvel an coutumier

Kongoussi, (AIB) - Le nouvel an coutumier a été célébré dans le canton de Rissiam, le  25 novembre 2017 à Zandkoom, palais royal de Naaba Koanga. La cérémonie a connu la présence d’éminentes personnalités coutumières, politiques et religieuses. A l’occasion, Naaba Koanga a souhaité une bonne et paisible année à tous.

Le napoussom est une cérémonie coutumière qui est célébrée chaque année dans le canton. Selon le chef du village de Konyoncloanga, par ailleurs directeur provincial en charge de l’Education nationale de l’Oubritenga, cette fête est bien connue dans le milieu moaga et revêt un caractère traditionnel. « Dans la tradition, les Moosé ont leur nouvel an. Il intervient à la fin des récoltes et sa célébration consiste à remercier les ancêtres de nous avoir permis d’atteindre le nouvel an et surtout de nous avoir permis de récolter quelque chose. En résumé, cette fête dans le canton de Rissiam permet aux habitants de se souhaiter la bonne année », a-t-il confié.

 La cérémonie s’est déroulée en deux grandes étapes. La première étape a été consacrée à la sortie de Naaba Koanga qui s’est s’installé sur son trône dressé devant la cour royale. A cette première étape,  c’est le Bousma Naaba  qui inaugure les salutations en se prosternant avec sa délégation devant le chef de canton. A sa suite,  les autres chefs de village relevant du canton en font autant.  Chaque délégation a formulé des vœux de longévité, de pardon et de paix au chef du canton. 

Après ce rituel,  le chef s’est retiré dans son palais où ses invités et ses amis ont pu aussi lui souhaiter bonne année. Pour le Naaba Koanga,  le nouvel an consiste en  l’accomplissement d’un certain nombre de rites et de sacrifices avant même le jour de la fête. Naaba Koanga a aussi exhorté tous les habitants et les amis du canton à continuer de développer des initiatives pour que règne une paix durable à Rissiam. «Dans une société, ce qui tient et ce qui est capitale, c’est la paix», a-t-il dit à ce propos. Naaba Koanga a également invité l’ensemble des ressortissants du canton à s’unir autour des idéaux du développement durable. Abordant la question de la pluviométrie qui n’a pas été excellente cette année,  il a conseillé aux populations de consommer leurs vivres de manière rationnelle. Il a imploré les ancêtres afin qu’ils bénissent le canton fort de 88 villages et ses habitants. La cérémonie s’est poursuivie avec des réjouissances populaires devant la cour royale et les grandes artères du village jusqu’à tard dans la nuit.

                       Asmado RABO