Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Gestion des forages villageois dans le Bam: les capacités des bénéficiaires renforcées

04/12/2017
884

Gestion des forages villageois

Les capacités des bénéficiaires renforcées

 

Kongoussi, (AIB) - L’ONG de développement « Le soleil dans la main » a organisé une session de formation au profit des Associations des usagers de l’eau  (AUE) des communes de Sabcé et de Kongoussi, les 26 et 27 novembre 2017. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le premier adjoint au maire de la commune de Kongoussi, Rimédo Sawadogo.

 

C’est dans le cadre des activités de la deuxième phase du Projet d’approvisionnement en eau potable et assainissement dans la province du Bam (PEPAB II) que l’ONG luxembourgeoise « Le soleil dans la main » a initié une série de formations à l’endroit des élus communaux et des Associations des usagers de l’eau (AUE) des zones d’intervention du projet. Cette formation, selon les explications du coordonnateur pour la zone du Bam, Simon Belemgoabga, a pour objectif de garantir la bonne gestion des infrastructures hydrauliques qui ont été réalisées par le projet et mises à la disposition des populations.

 Dans son allocution, Rimédo Sawadogo a remercié l’ONG et le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg pour avoir choisi des villages des deux communes comme zones d’intervention. Il a aussi salué l’organisation de cette formation qui permettra aux AUE des communes concernées de mieux gérer les ressources en  eau de leurs localités respectives. Le premier adjoint au maire de Kongoussi a exhorté les participants à « l’assiduité et au don de soi »au cours de la formation, afin de mieux assimiler les contenus qui seront développés. « L’eau c’est la vie, a-t-on coutume de dire. Et vous avez eu la chance que Le soleil dans la main intervienne dans vos villages en vous offrant de l’eau potable. C’est pourquoi je vous invite à tout mettre en œuvre pour que cette formation vous soit bénéfique et soit bénéfique pour les villages que vous représentez », a-t-il ajouté.

Le coordonnateur Simon Belemgoabga a remercié la mairie de Kongoussi et celle de Sabcé pour avoir facilité la participation effective des AUE à la présente formation sur la gestion des forages. Il a laissé entendre que ce sont 15 forages qui ont été réalisés dans le cadre du PEPAB II et qui sont rétrocédés aux deux communes. La formation a pris fin par une signature de convention symbolisant la rétrocession des forages aux communes bénéficiaires.

En rappel, le PEPAB II a été cofinancé par le ministère des Affaires étrangères et européennes du Grand-Duché de Luxembourg et l’ONG « Le soleil dans la main ». Il a été exécuté entre 2015 et 2017 par l’opérateur SOS Sahel International Burkina Faso.

 

Asmado RABO