Burkina : une bousculade fait six morts à Ouagadougou après un prêche religieux / le  Chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré, après des échanges avec le président du Faso ce jeudi, a estimé que le vote des Burkinabè de l'étranger est "un droit absolu" / le gouvernement va soutenir la filière coton avec une enveloppe de plus de 14 milliards / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Ziniaré: mise en œuvre du PAPSA ,le rapport d'activités du deuxième semestre de 2017 examiné

30/11/2017
651

Mise en œuvre du PAPSA

Le rapport d'activités du deuxième semestre de 2017 examiné

Ziniaré, (AIB) - Le Comité régional de coordination du Projet d'amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (CRC/PAPSA) a tenu, le vendredi 24 novembre 2017 à Ziniaré, sa deuxième session ordinaire de l'année. Cette session a été consacrée à l'examen et à la validation du rapport d'activités du deuxième semestre de l'année. Les travaux ont été présidés par Zoumèsègh Séverin Somé, secrétaire général de la région, représentant le gouverneur.

Dans le cadre du dispositif de suivi-évaluation des activités du Projet d'amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (PAPSA), il est mis en place un comité régional de coordination dans chaque région. Ce comité régional tient deux sessions par an pour veiller à la participation des acteurs à la mise en œuvre des activités dans la région, assurer l'harmonisation des interventions du projet avec celles des autres projets et programmes dans la région, suivre l'état d'exécution des activités du projet et formuler des recommandations. C'est dans cette dynamique que s'est tenue cette deuxième session de l'année après celle de juillet dernier. Les objectifs visés par cette session étaient d'examiner et de valider le rapport d'exécution physique et financière des activités au deuxième semestre de l'année, dégager les difficultés rencontrées et proposer des solutions pour l'atteinte des résultats du projet dans la région du Plateau central. 

Dans son mot d'ouverture, Zoumèsègh Séverin Somé, secrétaire général de la région, a rappelé que « ce projet, fruit de la coopération entre le gouvernement du Burkina Faso et la Banque mondiale, a démarré ses activités en octobre 2010 avec pour objectif d'améliorer les capacités des petits producteurs à accroître les productions vivrières et à assurer la disponibilité de ces produits sur le marché durant toute l'année. Il est donc à sa septième année d'exécution et à sa deuxième année après sa restructuration qui a abouti à un financement additionnel en juillet 2014. Je me dois donc, à cette session, de remercier tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des activités de ce projet et de formuler mes encouragements aux braves producteurs de la région directement impliqués ».  En effet, les activités du PAPSA visent l'amélioration de la production vivrière et l'amélioration de la disponibilité des produits. L'atteinte de ces résultats passe par l'appui à l'adoption de technologies de productions végétales et de technologies de production animale et par la dissémination de technologies de réduction des pertes post-récoltes. 

Au cours donc du deuxième semestre 2017, les activités menées ont été, entre autres, l'enrochement des diguettes des bas-fonds aménagés, l'acquisition de 66 charrettes, la vaccination et le déparasitage de 30 000 volailles, l'organisation de deux visites commentées de poulaillers, la distribution de semences fourragères, le renforcement des capacités des producteurs des filières ciblées et l'appui institutionnel des services techniques. Sur le plan financier, sur un protocole de financement de 40 816 600 F CFA, la direction régionale en charge de l'Agriculture a dépensé 29 716 220 F CFA soit un taux d'exécution de 73%.

 La direction régionale en charge des Ressources animales est en attente des fonds après la signature de la convention de collaboration. Au regard des difficultés rencontrées et les conséquences engendrées dans la mise en œuvre des activités sur le terrain, les membres du comité régional de coordination ont formulé des recommandations. Elles se résument à la mise à disposition diligente des fonds pour l'exécution des activités, la conduite d'une étude diagnostique sur la mortalité des poussins, la formation des producteurs en élevage avicole amélioré et l'achèvement de la construction des centres de collecte de lait dans la région du Plateau central.

Abdias Cyprien SAWADOGO