Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Côte d’Ivoire/ Sommet UA-UE : Ouattara réitère l’engagement de l’Afrique et de l’Europe à soutenir les jeunes

30/11/2017
748

Côte d’Ivoire/ Sommet UA-UE : Ouattara réitère l’engagement de l’Afrique et de l’Europe à soutenir les jeunes

Abidjan, 29 nov (AIP) – Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a réitéré, lors de la cérémonie d’ouverture du 5éme sommet Union Africaine – Union Européenne, l’engagement des responsables politiques et économiques des deux continents à offrir des opportunités à la jeunesse, pour ne plus la voir se porter à l’aventure.

« Les leaders que nous sommes ont l’obligation de poursuivre et d’intensifier nos efforts pour vous offrir des opportunités et des emplois et des meilleures conditions de vie dans un environnement sécurisé, démocratique qui protège les libertés fondamentales », a affirmé Alassane Ouattara, s’exprimant devant les 56 chefs d’Etat et de Gouvernements présents à l’hôtel Sofitel.

Une jeunesse, qui incarne, « l’avenir de notre continent » par son dynamisme et son potentiel. « Vous êtes un atout inestimable pour l’Afrique », a déclaré le président ivoirien s’adressant à cette tranche d’âge. Une franche de la population, dont plus de 60 % a moins de 25 ans et dont « l’incapacité pour des milliers d’entre eux à trouver un premier emploi » est une réalité, a-t-il rappelé.

Des voies de solutions existent face à ce drame social, selon Alassane Ouattara. Et elles se déclinent, a-t-il indiqué, en une grande concentration du Fonds européen dans les domaines de l’éducation et de la formation, pour une meilleure formation et éducation en Afrique, un accès plus long des africains pour des formations de haut niveau en Europe et une appropriation des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et du numérique par les jeunes africains.

Ces engagements forts trouveront une raison d’être, grâce à des solutions tangibles qui doivent s’intégrer dans « un partenariat stratégique affirmé lors de ce rendez vous d’Abidjan 2017 », selon le chef de l’état ivoirien. Ces voies de résolutions requièrent, également, « des moyens financiers accrus, des investissements publics et privés dans des infrastructures de transport, d’énergie et du numérique », a ajouté le président ivoirien.

L’Union Européenne et ses Etats membres sont les premiers contributeurs à la promotion du développement, de la stabilité et de la paix en Afrique. Ce sont 21 milliards d’euros d’aide au développement qui ont été versés à l’Afrique en 2016 par l’UE et ses États membres avec sept missions civiles et militaires déployées dans toute l’Afrique.

(AIP)