Burkina : le Balai citoyen appelle le président du Faso à "redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard" / le Collectif syndical ne reconnait pas les membres qui siègent au Haut conseil pour le dialogue social en son nom 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Exposition photographique :les richesses culturelles du Zoundwéogo dévoilées au public

29/11/2017
903

Exposition photographique

Les richesses culturelles du Zoundwéogo dévoilées au public

Manga, (AIB) - Le photographe-reporter Marcel Belem, en collaboration avec la direction provinciale des Arts, de la Culture et du Tourisme du Zoundwéogo, a organisé, du 23 au 26 novembre 2017 à Manga, une exposition photographique sur les potentialités culturelles et touristiques de la province du Zoundwéogo.

La province du Zoundwéogo, dans la région du Centre-Sud, regorge d’énormes potentialités culturelles, et Marcel Belem s’est résolument engagé à les immortaliser. Photographe-reporter de profession depuis plus de 25 ans, il a réalisé une soixantaine de clichés qu’il a présentés au public, à Manga, lors d’une exposition du 23 au 26 novembre 2017. Première du genre dans la Cité de l’épervier, l’activité s’est déroulée autour du thème : « Promotion du patrimoine culturel et touristique : un défi à relever ». Les images exposées ont été regroupées en trois catégories. La première, intitulée « Merveilles de Manga », présente des clichés d’éléments de la nature et d’objets humains tout aussi particuliers que mystérieux. Entre autres il y a le puits intarissable au creux du rocher de Zabtenga, les empreintes des mains de Naaba Bilgo de Nobéré sur le rocher ainsi que ses menottes traditionnelles en fer, le puits intarissable aux vertus thérapeutiques dans le creux du baobab à Bindé et les rochers zoomorphes représentant la baleine ou le dromadaire à Béré. La deuxième catégorie de photos, dénommée « Nos autorités administratives », fait un zoom sur les représentants de l’administration (gouverneurs, hauts-commissaires et maires) qui se sont succédé aux affaires à Manga. La dernière catégorie de photos, « Nos chefs traditionnels d’hier et d’aujourd’hui », se rapporte, elle, à quelques chefs traditionnels de Manga, jusqu’au dernier en date, le Naaba Kiiba II. Parrain de la cérémonie, le Mang Naaba Kiiba II, a félicité le promoteur pour avoir permis au public de revisiter le riche passé culturel du Zoundwéogo.

Pour un coup d’essai, Marcel Belem a su conquérir son public qui a salué la qualité et l’originalité de ses œuvres. La secrétaire générale de la région du Centre-Sud, Clarisse Bayala/Kambiré, et le directeur provincial des Arts, de la Culture et du Tourisme, Isso Daboué, sont unanimes à reconnaître que le photographe-reporter a pleinement relevé son défi. Lequel d’ailleurs n’a pas été exempt de difficultés car, aux dires de M. Belem, de la réalisation de ses clichés à l’exposition, il a été confronté à des difficultés, en l’occurrence financières et pour l’accès aux différents sites traditionnels. Cela dit, il a plaidé pour plus d’accompagnement des autorités administratives et coutumières afin qu’aux prochaines éditions, les photographies ne se limitent pas à la seule province du Zoundwéogo mais s’étendent sur les richesses culturelles et touristiques des trois provinces de la région du Centre-Sud.

Mamady ZANGO