Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Production de films de proximité :douze cinéastes en herbe formés à Kaya

29/11/2017
911

Production de films de proximité

Douze cinéastes en herbe formés à Kaya

 

Kaya, (AIB) - Dans le cadre du projet Cinéma de poche pour le développement (CinéPoD), l’institut Imagine a formé douze cinéastes en herbe de la ville de Kaya. Ceux-ci ont présenté leurs productions de fin de formation aux autorités locales et à la population, le mardi 21 novembre 2017 à Kaya.

Après plus d’une année de formation, douze cinéastes en herbe de la ville de Kaya, dont deux femmes, formés par l’institut Imagine dans le cadre du projet Cinéma de poche pour le développement (CinéPoD), sont désormais aptes à produire des films de proximité ou des documentaires. Ils ont présenté leurs productions de fin de formation aux autorités locales et à la population, le mardi 21 novembre 2017 à Kaya. Ces productions ont porté entre autres sur la production du Râmoaaga (dolo), la transformation du lait en yaourt, la maroquinerie, la poterie, l’arachide et ses produits dérivés. Selon Mahamady Ouédraogo, la formation a été bénéfique pour les participants. A l’en croire, ils ont suivi des modules sur la réalisation, le montage, le mixage, la synchronisation, le cadrage, etc. « La formation a été bénéfique pour nous. Avant cette formation, quand on filmait des cérémonies, il fallait aller à Ouagadougou pour le montage. Maintenant, nous pouvons le faire mieux même que ce qui était fait à Ouagadougou », a-t-il dit. Il n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance aux initiateurs de cette formation. « CinéPoD est un projet initié par l’institut Imagine dont le promoteur est le cinéaste Gaston Kaboré. L’objectif du projet est de pouvoir former, dans cinq villes du Burkina Faso (NDLR : Kaya, Fada N’Gourma, Koudougou, Dédougou et Ouahigouya), une petite équipe pour produire des films de proximité qui intéressent la vie des communes », a relevé Adama Sawadogo de CinéPoD/Kaya. A l’écouter, à l’issue de cette formation, la parole sera donnée à tous les citoyens, à travers des productions, pour parler des thèmes qui intéressent la vie socio-économique communale. Le directeur régional de la Culture, des Arts et du Tourisme du Centre-Nord, Y. Tamini dit Patrice, a félicité les « futurs cinéastes » pour le travail abattu et pour les résultats présentés. « Vous avez acquis des connaissances et je vais vous demander de les mettre au service de la commune de Kaya et même de la région du Centre-Nord afin de montrer nos diversités socio-économiques au monde entier », a-t-il conseillé. Quant au 2e adjoint au maire de la commune de Kaya, Adoul Aziz Pascal Sawadogo, il s’est réjoui que l’institut Imagine ait formé des jeunes à la production de films de proximité. Des productions des autres villes et le film Buud-Yam de Gaston Kaboré ont été aussi projetés.    

                                                                                                           Timothée SOME